Sainz décrit une course "incroyablement dangereuse" à Interlagos

partages
commentaires
Sainz décrit une course
Par : Basile Davoine
14 nov. 2016 à 10:05

Sixième du Grand Prix du Brésil, Carlos Sainz a salué l’approche sécuritaire prise par la direction de course à Interlagos, qualifiant la course de très dangereuse à certains moments

Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11 sur la grille
Carlos Sainz Jr, Scuderia Toro Rosso
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso dans le parc fermé alors que Fernando Alonso, McLaren, passe
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11

Compte tenu de la pluie qui n’a pas cessé de tomber sur le circuit brésilien, la direction de course a d’abord retardé le départ, avant de le donner derrière la voiture de sécurité. Le Grand Prix a ensuite été interrompu à deux reprises au drapeau rouge. Une approche soutenue par Carlos Sainz, qui a expliqué que les conditions étaient réellement exécrables, plus encore que ce que laissait paraître la retransmission télévisée.

"Pour moi, c’est vraiment facile de dire depuis chez soi ‘: Oh, ces gars, pourquoi ils ne courent pas, ce n’est plus de la F1’", s’agace le pilote Toro Rosso. "De l’intérieur, c’est incroyable à quel point c’était difficile, à quel point c’était dangereux."

"Je suis tombé sur Kimi [Räikkönen] complètement en tête-à-queue devant moi, et j’étais à seulement dix mètres de le heurter à 300 km/h. De 300 à zéro, on peut imaginer l’ampleur du crash. L’aquaplaning était vraiment important, je ne blâme pas le directeur de course d’avoir été précautionneux avec ces conditions, car c’est très, très difficile."

Huit points inespérés

Solidement accroché aux avant-postes, et longtemps quatrième - sa position au moment du dernier restart -, Sainz a un temps pu rêver du podium, mais il a finalement dû se concentrer sur le retour de pilotes plus rapides, à savoir Sebastian Vettel et Max Verstappen. En terminant sixième, il égale toutefois son meilleur résultat en F1, déjà obtenu à Barcelone et Austin cette saison.

"Ça ne fait rien, je suis très content d’être sixième", assure-t-il. "Être quatrième était peut-être possible. Enfin, non, ce n’était pas possible avec ces cinq tours en plus, avec des pneus extrêmes qui étaient comme des intermédiaires, comme des slicks, on partait en aquaplaning comme si c’était des slicks."

"Je ne peux pas être plus heureux. Nous étions à 2,5 secondes des meilleurs [sur le sec], pour soudainement être dans le même rythme sur le mouillé. Ça montre simplement que notre voiture est en fait plutôt bonne, que nous avons fait un excellent travail pour terminer sixième. Et je ne peux pas être plus heureux pour Toro Rosso qu’en ramenant huit points alors qu’aucun n’était attendu pour le reste de la saison."

Article suivant
Räikkönen - Plus d'aquaplaning qu'avant avec ces pneus pluie

Article précédent

Räikkönen - Plus d'aquaplaning qu'avant avec ces pneus pluie

Article suivant

Verstappen suscite les comparaisons avec Schumacher et Senna

Verstappen suscite les comparaisons avec Schumacher et Senna
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Catégorie Course
Lieu Autódromo José Carlos Pace
Pilotes Carlos Sainz Jr. Boutique
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions