Sainz : Williams et Haas étaient plus rapides à Melbourne

partages
Sainz : Williams et Haas étaient plus rapides à Melbourne
Scott Mitchell
Par : Scott Mitchell
Co-auteur: Andrew van Leeuwen
28 mars 2017 à 11:47

Tandis que la lutte pour la victoire et le podium s'est avérée fort intéressante au Grand Prix d'Australie, le trio de tête se composant comme prévu de Mercedes, Ferrari et Red Bull, les batailles en milieu de plateau étaient également animées.

Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12, Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr, Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17, devant Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12, et Sergio Perez, Force India VJM10
Felipe Massa, Williams FW40, devant Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Sergio Perez, Force India VJM10, devant Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08

Carlos Sainz a passé sa course à se battre face à Sergio Pérez pour la septième place, avec un écart qui est resté inférieur à trois secondes pendant les trois quarts de la course. L'Espagnol a finalement été vaincu, dépassé par son rival au 19e tour et handicapé par le manque de vitesse de pointe de l'unité de puissance Renault.

"C'était une course très bizarre", estime Sainz. "Quand nous sommes rentrés au stand, nous avons repris la piste devant Checo, qui avait essayé de nous faire l'undercut, mais qui nous a dépassés en ligne droite comme un avion. Quand on manque de vitesse de pointe à ce point, c'est dur de se défendre."

"Puis j'ai dû laisser passer mon coéquipier parce que mon équipe me l'a demandé, bien qu'il ait dû s'arrêter à nouveau, donc la septième place nous a échappé."

Après des essais libres satisfaisants dans ce domaine, Sainz était d'ailleurs mécontent du comportement de la STR12.

"Les voitures vous laissent peut-être montrer un peu plus votre potentiel lors d'un week-end de course où vous vous sentez particulièrement à l'aise avec", poursuit-il. "Franchement, ça n'était pas mon cas pendant tout le week-end ; je n'avais la sensation d'être à 100% avec la voiture que vendredi. Je manquais un peu de confiance, donc je ne pouvais pas vraiment tirer le meilleur de la voiture, mais c'est un problème d'équilibre dont j'espère que nous trouverons la solution pour la Chine."

Williams et Haas devant, Force India derrière

Est-il possible de dresser la hiérarchie du milieu de tableau, à l'issue de ce Grand Prix d'Australie où la Williams de Felipe Massa a fini 27 secondes devant les Force India et les Toro Rosso, qui ont longuement bataillé pour les accessits ? Sainz s'est fait une petite idée de la question, ne sous-estimant pas une écurie Haas qui n'a pas pu démontrer son plein potentiel à cause de l'abandon prématuré de Romain Grosjean.

"Williams a montré être un cran au-dessus, surtout en rythme de course. La Haas, je ne sais pas ce qu'elle aurait fait en pneus tendres, mais en supertendres, elle était peut-être un dixième plus rapide au tour. Puis c'est nous, je pense vraiment que nous sommes plus rapides que Force India, mais ils ont été un peu plus malins que nous avec cet undercut", conclut le pilote Toro Rosso, dont l'équipe vise la cinquième place du championnat.

Sondage mondial des fans 2017

Article suivant
Red Bull : Le retrait des suspensions illégales n'explique pas notre forme

Article précédent

Red Bull : Le retrait des suspensions illégales n'explique pas notre forme

Article suivant

Chronique Vandoorne : Le but était d'atteindre l'arrivée

Chronique Vandoorne : Le but était d'atteindre l'arrivée

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Carlos Sainz
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Scott Mitchell
Type d'article Actualités