Schumacher aux anges après avoir décroché la Q2 "au mérite"

Au Grand Prix de Turquie, Mick Schumacher a pris part pour la première fois à la Q2 en profitant des conditions difficiles sur le circuit d'Istanbul.

Schumacher aux anges après avoir décroché la Q2 "au mérite"

Pour être tout à fait exact, Mick Schumacher avait déjà décroché une Q2 cette saison, au Grand Prix de France. Le pilote allemand avait cependant connu un accident en fin de Q1 et n'avait pas pu prendre part à la séance suivante par conséquent. Mais la Haas VF-21 frappée du numéro 47 est restée intacte sur l'Istanbul Park, permettant à Schumacher de participer à sa première Q2 en catégorie reine.

Le fils du septuple Champion du monde était pourtant dans la zone rouge dans les ultimes instants de la Q1 du Grand Prix de Turquie mais un dernier effort sur une piste séchante a été récompensé par un temps de 1'25"555 suffisamment compétitif pour le placer en quatorzième position au drapeau à damier.

"Heureusement, nous avons pu prendre part à cette Q2, donc j'en suis satisfait et je suis heureux d'avoir eu la chance de songer à la Q3", a commenté Schumacher. "Je sais que c'est exagéré [mais] cela aurait génial d'avoir cette opportunité. La voiture s'est très bien comportée et l'équipe a fait un excellent travail. Je suis extrêmement heureux."

"Nous savions que nous avions une chance [de passer en Q2] car le tour précédant n'était pas mauvais, je crois que nous sommes restés P15 [dernière place qualificative, ndlr] un certain temps. Et je savais qu'il y avait la possibilité de s'améliorer parce que je n'étais pas 100% satisfait de ma performance. Je pense que nous avons parfaitement exploité le [dernier] tour et une fois la ligne franchie, j'ai entendu Gary [Gannon, son ingénieur course] à la radio et il y avait des cris de joie en fond, évidemment j'ai compris que c'était signe d'une bonne nouvelle."

Il lui a cependant manqué six dixièmes de seconde en Q2 pour pouvoir entrer dans le top 10, la faute à un dernier tour chronométré avorté à la suite d'un drapeau jaune provoqué par la sortie de piste de Lance Stroll. Ce dimanche, Schumacher prendra le départ sur la septième ligne, en quatorzième position, sans gagner de places gratuites avec d'éventuelles pénalités pour ses adversaires.

"Je pense qu'en matière de performance, nous n'avons jamais été aussi rapides et proches [des autres] en qualifications cette saison. Je suis vraiment heureux que nous ayons réussi cela avec l'équipe et que nous soyons [en Q2] au mérite. Je pense que nous avons réalisé des progrès continus et nous sommes encore sur une courbe ascendante. Nous devons vraiment essayer de rester sur cette dynamique jusqu'à la fin de la saison", a conclu Schumacher.

La performance de Schumacher a été félicitée par Günther Steiner, le directeur d'équipe, mais ce dernier s'est montré moins heureux en évoquant la course. Selon Steiner, un Grand Prix disputé sur une piste sèche ferait obligatoirement reculer Schumacher. À l'inverse, de la pluie pourrait aider l'Allemand à décrocher ses premiers points en F1.

"Si cela reste sec, ce n'est pas idéal", a-t-il indiqué. "Nous avons besoin d'un petit coup de pouce, peut-être un peu de pluie ou des conditions changeantes, de quoi nous venir en aide. Si c'est une course classique sur le sec, il sera difficile d'entrer dans les points sans abandon. Mais les abandons ont été rares cette année, donc nous ne comptons pas là-dessus."

Lire aussi :

partages
commentaires
Après ses qualifs ratées, Ricciardo change de moteur

Article précédent

Après ses qualifs ratées, Ricciardo change de moteur

Article suivant

Vettel : La F1 ne doit pas négliger le coût humain des saisons longues

Vettel : La F1 ne doit pas négliger le coût humain des saisons longues
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021