Seconde réclamation rejetée, Verstappen conserve son titre

Toutes les réclamations portées par Mercedes ont été rejetées par les commissaires à Abu Dhabi. Max Verstappen conserve son titre de Champion du monde acquis en s'imposant à Yas Marina.

Seconde réclamation rejetée, Verstappen conserve son titre

Si les commissaires sportifs du Grand Prix d'Abu Dhabi avaient rendu une première décision, la seconde était très attendue. Après la victoire de Max Verstappen devant Lewis Hamilton, assurant au pilote Red Bull le titre mondial, Mercedes a porté deux réclamations. La première, rejetée par les commissaires, incriminait le comportement du Néerlandais au virage 12 avant la relance de la course pour un dernier tour. La deuxième, beaucoup plus complexe, était portée contre le résultat de l'épreuve. Dans les deux cas il s'agissait d'événements survenus en fin de course, après la neutralisation par la voiture de sécurité, consécutive à l'accident de Nicholas Latifi.

Cette deuxième réclamation de Mercedes s'appuyait sur l'article 48.12 du Règlement Sportif de la Formule 1, qui décrit deux procédures qui n'ont pas été suivies telles qu'elles sont formulées. En effet, la direction de course a autorisé uniquement les monoplaces placées entre Hamilton et Verstappen à se dédoubler, avant de relancer la course dans le même tour.

L'article en question énonce précisément : "Si le directeur de course considère que cela peut être fait en sécurité, et que le message 'Les voitures à un tour peuvent désormais dépasser' a été envoyé à tous les Concurrents via le système de messagerie officiel, toute voiture qui est à un ou plusieurs tours du leader doit doubler les voitures se trouvant dans le tour de tête et la voiture de sécurité. [...] À moins que le directeur de course ne considère que la présence de la voiture de sécurité demeure nécessaire, une fois que la dernière voiture à un ou plusieurs tours a doublé le leader, la voiture de sécurité rentre au stand à la fin du tour suivant."

Les représentants des deux écuries ont été entendus par les commissaires à plusieurs reprises. Mercedes s'est présenté aux audiences en présence d'un avocat, Paul Harris, ce qui a fortement déplu à Red Bull Racing"Nous sommes une écurie de course", a indiqué un porte-parole de Red Bull. "Nous ne sommes pas venus ici avec un grand avocat. Nous ne sommes pas venus ici en étant prêts à porter réclamation."

Après plusieurs heures passées à étudier ce cas de figure, les commissaires sportifs ont décidé de rejeter la réclamation de Mercedes, confirmant ainsi le résultat du Grand Prix et du Championnat du monde. Mercedes a notifié son intention de faire appel

Les commissaires ont justifié leur décision de la manière suivante : "L'Article 15.3 autorise le directeur de course à contrôler l'utilisation de la voiture de sécurité, ce qui comprend son déploiement et son retrait. Bien que l'Article 48.12 n'ait pas été appliqué dans sa totalité, concernant le retour de la voiture de sécurité dans les stands à la fin du tour suivant, l'Article 48.13 le remplace et, une fois que le message 'Safety Car rentre ce tour' est affiché, il est obligatoire de retirer la voiture de sécurité à la fin de ce tour. Au sujet de la demande de Mercedes pour que les commissaires modifient le classement pour se baser sur les positions à la fin de l'avant-dernier tour, il s'agit d'une mesure qui, selon les commissaires, raccourcit la course rétrospectivement, ce qui n'est donc pas approprié. En conséquence, la réclamation est rejetée."

"Nous sommes très déçus d'avoir dû en passer par là, mais ça a été une année incroyable, nous sommes très, très fiers de Max et incroyablement fiers de toute l'équipe, et il est Champion du monde, le Champion du monde méritant. Personne ne peut lui enlever ça", a réagi Christian Horner au micro de Sky Sports.

Lire aussi :

partages
commentaires
La première réclamation de Mercedes rejetée
Article précédent

La première réclamation de Mercedes rejetée

Article suivant

Mercedes a l'intention de faire appel

Mercedes a l'intention de faire appel
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021