Réactions
Formule 1 GP d'Espagne

Sergio Pérez rouvre discrètement son compteur de points

Qualifié seulement huitième en Espagne, et pénalisé de trois places sur la grille pour une action lors de la manche canadienne, Sergio Pérez a globalement subi son week-end.

Sergio Perez, Red Bull Racing, au Parc Ferme

Sergio Perez, Red Bull Racing, au Parc Ferme

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Parti depuis une décevante onzième position sur la grille de départ après des qualifications du Grand Prix d'Espagne confirmant la proximité des performances entre les équipes perçue dès les Essais Libres, Sergio Pérez a ensuite réalisé une course lors de laquelle, selon ses propres mots, l'équipe "n'a pas été en mesure de maximiser le potentiel de la voiture, du moins de mon côté", ralliant l'arrivée seulement trois positions plus haut qu'au départ, à la huitième place.

Une position signifiant que le pilote mexicain n'a inscrit que quatre points à l'issue de la course de Barcelone et qu'il se trouve ainsi devant un constat difficile, car son équipier est parvenu, lui, à aller chercher la victoire face à une McLaren de Lando Norris pourtant globalement considérée comme plus véloce.

Ce Grand Prix compliqué rappelle à quel point les qualifications sont importantes pour celui qui avait déjà connu une passe difficile l'an dernier dans cet exercice lors de la seconde moitié de la saison. Mais, alors que Pérez offrait régulièrement le dimanche un festival de dépassements en guise de sauvetage, le fait de se heurter désormais à une concurrence plus solide chez Ferrari, McLaren et Mercedes, notamment, rend les choses bien plus difficiles.  

Lire aussi :

"Nous avons eu un peu de mal avec le rythme aujourd'hui et il était très difficile de dépasser quelqu'un dans le premier relais, surtout dans l'air sale", constate-il, impuissant. "Je gérais mes pneus et j'étais dans un train DRS. Je pense que cela a finalement compromis notre course et nous avons eu des problèmes d'équilibre sur le pneu tendre, ce qui a rendu les choses plus difficiles que prévu..."

"Nous avons opté pour une stratégie à trois arrêts. Notre samedi a été le principal problème, et je suis assez déçu parce que nous n'avons pas été en mesure de maximiser le potentiel de la voiture ce week-end, du moins de mon côté. Je pense que Max a fait un travail formidable pour aller chercher la victoire. J'ai appris de bonnes choses ce week-end pour les semaines à venir et j'espère que nous pourrons être plus compétitifs et revenir en force en Autriche. Je dois aider l'équipe à réaliser des week-ends parfaits, car la saison s'annonce très compétitive…"

Celui qui n'a, contrairement à l'an dernier, pas à se soucier de sa position contractuelle au sein de l'équipe pour la saison à venir, devra désormais rapidement reprendre le contrôle d'une situation lui échappant depuis trois GP, lors desquels il n'a inscrit qu'un total de quatre points, faisant de lui le 11e pilote seulement à en avoir inscrit le plus sur cette période, ex-aequo avec… les deux pilotes de VCARB, Yuki Tsunoda et Daniel Ricciardo, et ayant perdu de manière importante le contact avec la deuxième place du championnat, disputée entre Lando Norris et Charles Leclerc.

Lire aussi :

VIDÉO - Le résumé du GP d'Espagne

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Sauber travaille sur un baquet IndyCar 2025 pour Pourchaire
Article suivant Les notes des pilotes au Grand Prix d'Espagne F1 2024

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France