Formule 1 GP d'Espagne

Steiner : Haas a besoin d'un "rayon de soleil" en course

Après un nouveau week-end frustrant pour Haas, le patron de l'écurie Günther Steiner explique que ses hommes ont besoin d'un "rayon de soleil".

Kevin Magnussen, Haas VF-22

À Barcelone, Haas a connu un nouveau week-end compliqué, loin des standards établis en début de saison. Kevin Magnussen s'est qualifié à une belle huitième place le samedi, mais est entré en contact avec Lewis Hamilton dès le premier tour, ruinant ainsi sa course. Le Danois a perdu beaucoup de temps en rentrant vers son stand, et après avoir adapté sa stratégie pour ne faire qu'un seul arrêt (il était l'unique pilote en gommes dures), sa course s'est conclue à une 17e place anonyme.

Mick Schumacher, de son côté, a participé à sa première Q3 et s'est élancé de la dixième place. Auteur d'un bon départ et rapidement sixième, l'Allemand a semblé être en mesure de marquer ses premiers points en F1. Cependant, le pilote s'est embarqué sur une stratégie à deux arrêts et a perdu du terrain par rapport à ceux qui se sont arrêtés trois fois, pour finalement terminer 14e.

La déception de Barcelone est survenue après une course désastreuse pour Haas à Miami, où les deux pilotes ont été impliqués dans des incidents dans les derniers tours. Après la prometteuse cinquième place de Magnussen lors de l'ouverture de la saison à Bahreïn, l'équipe n'a obtenu que deux neuvièmes places lors des cinq dernières courses. "Ça nous énerve un peu parce que ce sont des occasions perdues", a déclaré Steiner à Motorsport.com.

"La voiture semble avoir un bon rythme, parce que nous nous sommes qualifiés huitième et dixième, donc nous devons obtenir des points à un moment donné. Ce sont des opportunités manquées, avec un peu de malchance à certains moments avec la voiture de sécurité, et évidemment, ça devient de la frustration. Tout n'est pas mauvais pour nous, nous avons besoin d'un rayon de soleil le dimanche."

Günther Steiner à Barcelone

Günther Steiner à Barcelone

Steiner a également admis que l'équipe avait rendu la vie dure à Magnussen en allongeant ses relais. "Si vous avez un incident au premier tour, c'est comme ça. Donc c'est une grande frustration que nous nous soyons retrouvés là où nous étions après le virage 4. Je pense que Lewis a juste un peu perdu la trajectoire et lui est rentré dedans, et c'est tout. La stratégie que nous avons essayée n'a évidemment pas fonctionné, mais nous n'avions rien à perdre."

"On a essayé de faire quelque chose qui n'était pas prévu, mais ça n'aurait pas fait de différence de toute façon. Il est ressorti beaucoup plus tard que Lewis, parce qu'il a dû revenir plus lentement en piste. Et puis il était sur une stratégie à un arrêt. C'était deux arrêts, mais le premier était après un tour. Nous avons essayé de le mettre sur le C1 pour voir ce qu'il se passait, et ça n'a pas fonctionné. De toute évidence, Lewis est revenu et a gagné du temps, et pas nous."

Concernant l'autre côté du garage, Steiner a concédé que l'équipe s'était trompée dans la stratégie de Schumacher, et qu'il aurait pu faire un troisième arrêt, comme la plupart de ses concurrents. "C'était trop tard. Je pense que même avec un troisième arrêt, il aurait été difficile d'entrer dans les points, mais c'est sûr qu'il y aurait eu plus de chances."

L'année dernière à Monaco, Schumacher avait montré quelques signes de réjouissances, même avec une voiture peu compétitive, en réalisant notamment le 14e temps lors des Essais Libres 3, avant qu'un accident au Casino ne l'empêche de participer aux qualifications. Steiner espère que l'Allemand sera capable de briller à nouveau dans les rues de la principauté.

"Absolument, j'espère que nous ferons à nouveau du bon travail, comme nous l'avons fait ici lors des qualifications. À Monaco, 95% de la course se fait toujours le samedi. C'est donc sur cela qu'il faut se concentrer. Ce ne sera pas facile, et c'est une nouvelle expérience avec ces voitures. Et, comme toujours, on essaiera juste de faire de notre mieux."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Ferrari tempère le retour de Mercedes au premier plan
Article suivant Vettel avertit : la F1 ne doit pas devenir dépendante du DRS

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France