Red Bull : La trajectoire fulgurante d'Albon "au mérite"

Christian Horner, directeur de l'équipe Red Bull, croit que la manière dont Alexander Albon a pris le contrôle de la trajectoire de sa carrière démontre une "superbe ténacité" et que son pilote a remporté sa chance de piloter pour l'équipe en 2020 "au mérite".

Red Bull : La trajectoire fulgurante d'Albon "au mérite"

Rookie cette année en Formule 1, Albon fera équipe avec Max Verstappen chez Red Bull Racing l'an prochain, après être parvenu à transformer l'essai de sa montée dans le team en remplacement d'un Pierre Gasly ayant déçu le management.

La confirmation d'Albon pour le volant 2020 complète 12 mois remarquables pour le Thaïlandais né à Londres, qui a été extirpé d'un contrat Nissan en Formule E pour faire ses débuts dans le grand bain de la F1 avec la filière Red Bull, dont il ne faisait plus partie au moment de finalement atteindre la catégorie reine. Albon n'avait jamais piloté de F1 avant les essais d'avant-saison organisés cet hiver.

"Ce qu'a démontré Alex, c'est une grande ténacité", félicite Christian Horner, content de son coup, au micro de Motorsport.com. "À la base, il faisait partie du programme junior et avait été libéré tôt dans sa carrière [en 2012, ndlr]. Il a réellement dû se battre pour maintenir une carrière dans les sports mécaniques et compter sur son talent, sa ténacité et son attitude qui consiste à ne jamais abandonner. Il a poussé Leclerc dans ses retranchements [en GP3 en 2016], puis il est monté en Formule 2 et a eu une carrière solide. Il était parti pour rejoindre une autre discipline et ironiquement, les événements provoqués par la décision de Daniel [Ricciardo] de partir chez Renault ont créé cette opportunité pour lui de rejoindre Toro Rosso."

"Très rapidement, on a vu qu'il avait un talent décent et une grande science de la course, et il a continué à évoluer. Puis l'opportunité nous a été donnée de le voir chez Red Bull Racing. Cela démontre juste que si vous êtes impliqué de la bonne manière, avec la bonne attitude, les choses peuvent prendre forme, et que le talent permet toujours de monter jusqu'au sommet."

Lire aussi :

Avant son podium manqué de peu à Interlagos, Albon a achevé tous les Grands Prix dont il a pris le départ avec Red Bull dans le top 6. Son meilleur résultat à date demeure une quatrième place et a inscrit 68 points au Championnat du monde des pilotes avec Red Bull ; cinq de plus que Gasly sur les 12 premiers GP de la saison.

Amené à expliquer les raisons pour lesquelles il a choisi de maintenir Albon chez Red Bull en 2020, Horner poursuit : "Alex a fait un très bon travail pour sa première année en Formule 1. Depuis qu'il est monté dans ce baquet, il a terminé dans le top 6 de chaque Grand Prix, parfois en devant partir depuis le fond de la grille ou même de la pitlane. Il a piloté exceptionnellement bien. Il a fourni un excellent retour technique et son rythme ne fait que progresser et progresser encore, et ce, sur de nombreux circuits où il n'a jamais roulé ou dans des pays qu'il n'a jamais visité. Il a gagné sa place au mérite. Nous sommes enthousiasmés par son potentiel pour le futur. Ce fut une décision relativement directe de continuer cette relation qu'il a avec le team pour faire équipe avec Max en 2020."

partages
commentaires
Hamilton piège ses fans au Mercedes-Benz World

Article précédent

Hamilton piège ses fans au Mercedes-Benz World

Article suivant

Légalité moteur : la FIA enquête et serre la vis

Légalité moteur : la FIA enquête et serre la vis
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021