Stroll : "Beaucoup d'opportunités manquées" en 2020

Lance Stroll, pilote Aston Martin en 2021, reconnaît que beaucoup d'opportunités ont été manquées en 2020, qui reste cependant sa meilleure saison en F1 depuis ses débuts.

Stroll : "Beaucoup d'opportunités manquées" en 2020
Charger le lecteur audio

Lors de la saison 2020, sa meilleure en carrière, Lance Stroll a signé deux podiums (Monza et Sakhir) et sa première pole position en F1 à l'occasion lors du Grand Prix de Turquie. Toutefois, dans une année marquée par son infection par le COVID-19, qui lui a fait manquer le GP de l'Eifel, le Canadien sait que si les résultats ont mécaniquement été meilleurs car l'équipe a fait un pas en avant en termes de performance, beaucoup de points ont été laissés en route.

"Nous avons connu de bons résultats : quelques quatrièmes places, deux podiums, une pole ; ce fut l'un des moments les plus forts de la saison", a-t-il déclaré dans une interview pour Motorsport.com. "Donc l'année a été bonne. En même temps, je pense quand même que ça a été une saison d'opportunités manquées avec la voiture que nous avions. La monoplace était très compétitive, mais d'autres facteurs ont joué."

Lire aussi :

Après le Grand Prix d'Italie, huitième des 17 épreuves organisées, duquel il a terminé troisième après avoir été en position de l'emporter, Stroll a figuré en quatrième position du classement pilotes, à égalité avec Lando Norris, pour ce qui constituait alors sa meilleure position de la saison et en carrière. Cela n'a toutefois pas duré et sa campagne a déraillé avec une série d'abandons, de problèmes divers et son forfait pour cause de COVID ; il n'a alors inscrit aucun point lors de cinq courses consécutives.

"Lors de la première moitié de la saison, j'étais quatrième du Championnat du monde avec un bel écart sur le reste du peloton [à égalité avec Norris, neuf points d'avance sur Alex Albon et 13 sur Charles Leclerc, ndlr]. Ensuite, après ma crevaison du Mugello, il y a eu un passage chaotique en termes de points. Une partie de moi est un petit peu frustrée que nous ayons en quelque sorte connu un parcours compliqué lors de tant de courses, et les choses se sont un peu dégradées après mon podium [...] de Monza."

"Il y a beaucoup d'opportunités manquées lors de ces courses. Au Mugello, nous étions en lice pour le podium et il y eu la crevaison. Et ensuite, j'ai eu le COVID, j'ai manqué une course [au Nürburgring]. Il y a eu quelques autres courses malchanceuses où nous avons juste abandonné, et n'avons pas inscrit de points. Je vois donc des opportunités manquées globalement lors de la saison. Mais, l'un dans l'autre, l'année a été très amusante également. Elle a été bonne et fun ; courir dans une voiture qui a été la plupart du temps aux avant-postes, c'était génial."

Avec Jonathan Noble et Alex Kalinauckas

partages
commentaires

Voir aussi :

La F1 est "en discussion avec d'autres constructeurs"
Article précédent

La F1 est "en discussion avec d'autres constructeurs"

Article suivant

Aitken espère populariser la F1 en Corée du Sud

Aitken espère populariser la F1 en Corée du Sud
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021