Toro Rosso : Gasly et Hartley sont arrivés "dans une période difficile"

Arrivés en cours de saison 2017, Pierre Gasly et Brendon Hartley ne doivent pas être jugés sur leurs performances passées, selon Franz Tost, le directeur de Toro Rosso.

Toro Rosso : Gasly et Hartley sont arrivés "dans une période difficile"
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR12
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR12
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR12
Pierre Gasly, Toro Rosso STR12
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32 devant Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR12
Charger le lecteur audio

Le moins que l'on puisse dire de la fin d'année dernière de la petite Scuderia est qu'elle n'a pas été de tout repos sur le plan des line-ups de pilotes. Ainsi, entre les Grands Prix de Singapour et du Mexique, ce ne sont pas moins de quatre duos différents qui ont été alignés, suite au remplacement de Daniil Kvyat par Pierre Gasly et au départ de Carlos Sainz chez Renault qui a profité à Brendon Hartley.

Cette période de grande instabilité chez les pilotes a été accompagnée par une recrudescence de problèmes de fiabilité liés à l'unité de puissance Renault mais aussi à l'apport de nouvelles pièces sur la STR12, qui progressait de façon moins nette que ses concurrentes directes, rendant sa totale compréhension plus compliquée.

Ainsi, pour RACER, Franz Tost estime qu'il ne serait pas juste de juger Gasly et Hartley, qui n'ont pas fait mieux que 12e et 13e en course, sur la fin de l'exercice 2017 : "C’était une période difficile pour arriver en Formule 1 parce que notre voiture n’était pas aussi compétitive qu’au début de saison. Nous apportions de nouvelles pièces et évolutions sur les circuits mais il semble que nos concurrents directs aient fait du meilleur travail."

"En plus de cela, nous souffrions de problèmes de fiabilité, ce qui a fait qu’ils devaient toujours partir du fond de grille, ce qui ne facilite pas les choses."

"Arriver en Formule 1 au cours d’une saison est toujours une tâche difficile parce que les autres pilotes ont fait des milliers de kilomètres dans leur voiture, ils sont habitués aux voitures, ils connaissent l’équipe et savent tout. Arriver ensuite en tant que nouveau rend la vie assez compliquée."

"Convaincu" que Gasly et Hartley "seront au rendez-vous"

Globalement, l'Autrichien pense que son duo pour 2018 est prometteur, au vu des impressions laissées et des palmarès du Français et du Néo-Zélandais. "Je dois dire que les deux pilotes sont vraiment rapides. Si regardez l’historique des deux pilotes, Pierre a remporté la F2 et ensuite l’an passé a perdu la Super Formula au Japon pour un demi-point. Il a la vitesse, donc je suis très confiant quant au fait de l’avoir dans l’équipe."

"Brendon a connu beaucoup de succès avec Porsche en remportant deux fois le championnat et en gagnant également les 24 Heures du Mans. Il ne faut pas oublier qu’il avait une course par week-end en fin de la saison. Un week-end c’était la Formule 1 et le suivant c’était le LMP1. Ce sont des voitures totalement différentes en termes de comportement mais aussi de pneus et il n’est pas simple pour un pilote de passer d’une voiture à l’autre."

"Brendon fait un travail vraiment bon. Il améliorait sa performance de relais en relais et il était vraiment très important pour les deux pilotes de faire les courses en fin de saison, juste pour qu’ils soient conscients de ce à quoi ils peuvent s’attendre lors de la saison à venir. Et puis ils sont également conscients de ce qu’ils doivent travailler eux-mêmes."

"Globalement, je dois dire que je suis plus qu’heureux des deux pilotes parce que je pense qu’ils ont beaucoup de potentiel et si nous, en tant qu’équipe, leur fournissons une bonne voiture compétitive, alors ils seront au rendez-vous. J’en suis convaincu."

partages
commentaires
La F1 va introduire un poids minimum pour les pilotes en 2019
Article précédent

La F1 va introduire un poids minimum pour les pilotes en 2019

Article suivant

Sirotkin avec Williams pour les "nombreuses années à venir"

Sirotkin avec Williams pour les "nombreuses années à venir"
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021