Tost : "Le talent de Gasly n'est pas remis en question"

partages
commentaires
Tost : "Le talent de Gasly n'est pas remis en question"
Par :
16 mai 2019 à 11:36

Franz Tost prend la défense de Pierre Gasly suite au début de saison difficile du pilote français. L'ancien du patron du Français insiste sur le temps nécessaire à son adaptation, et ne doute pas un seul instant du fait qu'il soit "capable de tout".

Jusqu'à présent, le bilan comptable du début de saison 2019 en Formule 1 n'est pas favorable à Pierre Gasly. Le nouveau pilote Red Bull n'a marqué que 21 points lors des cinq premiers Grands Prix quand son coéquipier Max Verstappen, véritable métronome qui donne bien du fil à retordre aux Ferrari, en a déjà engrangé 66 – à tel point qu'il occupe la troisième place du championnat.

Que ce soit sur un tour ou sur la durée d'une course, Gasly peine à tenir le rythme de son partenaire néerlandais – en témoigne un écart moyen de 0"438 en qualifications –, mais c'est en partie parce que le comportement de la Red Bull RB15 ne lui convient pas.

"Gasly a des problèmes en ce moment parce qu'il ne peut pas composer avec une telle voiture", analyse auprès de Motorsport.com Franz Tost, directeur de la Scuderia Toro Rosso, pour laquelle courait Gasly l'an passé ; c'était alors sa première saison complète dans l'élite. "Elle est imprévisible pour lui, légère au niveau du train arrière, et c'est quelque chose qu'il n'aime pas. Il aime avoir un train arrière stable."

Lire aussi :

"Son talent n'est pas remis en question. Il est capable de tout. Mais il a juste besoin de temps. Il faut lui donner le temps de s'adapter à tout correctement. Il a la malchance de courir aux côtés de Max Verstappen, qui est désormais naturellement établi au sein de l'équipe. Mais Max est aussi passé chez nous et a également connu son processus d'apprentissage – même chez Red Bull. Maintenant, il est prêt. On continue d'apprendre en Formule 1, mais en attendant, il a atteint un niveau où, s'il a la voiture, il peut gagner des courses immédiatement et se battre pour le championnat. Pierre en est très loin. Pas parce qu'il manque de talent, mais parce qu'il manque d'expérience."

Pour Tost, l'écart notable séparant Verstappen de Gasly s'explique très simplement : "Deux facteurs s'assemblent ici. Le premier est Max Verstappen avec le niveau et la rapidité qu'on lui connaît déjà. Le second est le fait que le concept de la voiture ne convient pas à Pierre Gasly à 100%. Ces deux facteurs suffisent à perdre deux ou trois centièmes de seconde par virage. S'il y a 15 virages, c'est trois ou quatre dixièmes de seconde [au tour]."

Franz Tost, le patron de l'équipe Toro Rosso
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Gasly travaille sur son agressivité

Le style de pilotage de Pierre Gasly a toujours été plus agressif que la moyenne, et cela avait déjà été un axe de travail crucial lorsque le Français évoluait en GP2 et découvrait les pneus Pirelli. Sacré dans l'antichambre de la Formule 1 en 2016, Gasly s'efforce désormais avec Red Bull d'adapter à la fois sa conduite à sa monoplace mais aussi les réglages de celle-ci à son pilotage.

"Je ne suis pas trop loin [d'être pleinement satisfait]", estime l'intéressé quant au comportement de sa monture. "Je pense que nous avons trouvé quelque chose dont je suis relativement satisfait, mais il reste quelques éléments que j'aimerais changer. En tout cas, je sens que le meilleur reste à venir. Au moins, avec ce que nous avons trouvé, il y a plus de constance, puis de prévisibilité, et je pense que c'est une meilleure base à partir de laquelle travailler chaque week-end."

"Avec le package que nous avions au début, je pense que les performances étaient bonnes sur certains circuits mais mon style de pilotage restait trop agressif et ne convenait pas si bien à la voiture. Le travail commence à payer, progressivement."

Quant à Christian Horner, directeur de l'écurie Red Bull Racing, il est enthousiasmé par les performances de son poulain. "Pierre continue de se renforcer", juge l'Anglais. "Sa seconde moitié de course [à Barcelone, où il a fini sixième, ndlr] a été compromise par des débris qui se sont logés sur son aileron avant, mais il a réalisé une course solide. Bien sûr, nous voulons qu'il se mêle désormais à la bataille avec les voitures qui le devancent. Il a progressé à chaque week-end cette année."

Lorsqu'il lui est demandé si Gasly doit élever son niveau de jeu, Horner répond : "Je pense, pour être juste avec Pierre, que ça commence à venir. La Chine a été un tournant pour lui ; il a réalisé un bon week-end à Bakou, puis un week-end très solide en Espagne. Sa course a été compromise avec quelques débris dans l'aileron avant à l'approche de la mi-course, et je pense qu'il a relativement bien géré ça, en réalité."

Propos recueillis par Christian Nimmervoll et Jonathan Noble

Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Article suivant
Arrivabene : "Il faut de la patience, forza Ferrari !"

Article précédent

Arrivabene : "Il faut de la patience, forza Ferrari !"

Article suivant

La FIA prépare la standardisation de pièces supplémentaires

La FIA prépare la standardisation de pièces supplémentaires
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Pierre Gasly
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu