Verstappen : "On a encore amélioré la voiture en qualifs"

Max Verstappen a retrouvé en qualifications une Red Bull lui convenant mieux, au point de signer la pole position du Grand Prix d'Abu Dhabi. Il se lancera dans la course finale de la saison avec des pneus différents de ceux de Lewis Hamilton.

Verstappen : "On a encore amélioré la voiture en qualifs"

Un aileron arrière avec moins d'appui, une monoplace au comportement ajusté, un coéquipier prêt à donner l'aspiration dans le bon timing : c'est en quelque sorte le cocktail gagnant qui a permis à Max Verstappen de s'offrir une pole position quasiment inattendue, ce samedi au Grand Prix d'Abu Dhabi. Car jusqu'ici, tout portait à croire que l'exercice du tour rapide serait taillé pour Mercedes sur le circuit de Yas Marina. Le Néerlandais a déjoué les pronostics, et pas qu'un peu, en devançant de plus de trois dixièmes Lewis Hamilton, son rival pour le titre mondial.

"C'est évidemment un sentiment incroyable", admet-il tout sourire. "Je pense qu'on a encore amélioré la voiture en qualifications car jusque-là, ce week-end, c'était un peu en dents de scie. Mais j'en suis incroyablement heureux. Je veux dire, c'est bien sûr ce que je voulais. Mais ce n'est jamais facile, surtout avec leur forme [Mercedes] depuis quelques Grands Prix. Maintenant, j'ai simplement hâte d'être à demain, car c'est le plus important."

"J'étais très détendu avant de débuter les qualifications. Je sais que je fais toujours du mieux que je peux. Et je sais que mon équipe me donne toujours la meilleure voiture possible. C'est ce que nous faisons depuis le début de l'année. Et aujourd'hui encore, ça a très bien fonctionné."

Stratégies décalées au départ

Cette pole inverse quelque peu la dynamique du moment, enclenchée depuis quelques Grands Prix, mais elle n'apporte évidemment aucune autre garantie que celle de s'élancer en tête, dimanche à 14 heures. Tout reste à jouer, d'autant que les deux protagonistes du dernier acte tant attendu partiront sur des stratégies différentes : Verstappen en tendres, Hamilton en mediums.

"Je me sentais bien avec les deux types de pneus", rassure Verstappen. "Le soir il fait naturellement un peu plus frais. Ce devrait donc être un peu plus facile pour les pneus tendres. Mais nous verrons demain. Vous savez, c'est très important de prendre un bon départ. Après, nous essaierons de faire notre course du mieux possible. Et nous verrons comment ça se terminera."

Le choix des tendres en Q2, et donc pour le départ de la course, a toutefois découlé d'un blocage de roue et d'un plat à l'avant gauche après une erreur de Verstappen. Red Bull n'a donc pas eu d'autre solution que de changer son fusil d'épaule, mais les deux possibilités étaient visiblement sur la table avant de se lancer en piste.

"Le blocage de roue n'état pas idéal. Donc ça nous a forcé la main", admet Christian Horner, directeur de Red Bull, au micro de Sky Sports. "Mais je pense que nous étions sur du 50-50 avant le début de la séance, et nous avons opté pour un pneu tendre qui sera différent de Mercedes demain. Nous verrons bien comment ça se passe."

Le Britannique explique que Verstappen a fait un tour de plus avec les pneus mediums en Q2, moment où il a fait un plat, car la piste était très changeante. "Nous ne savions pas à quel point [le circuit] allait évoluer", dit-il, avant d'insister sur les options stratégiques qui demeurent très ouvertes : "Cela nous donne toutes les opportunités stratégiques pour la course, avec un arrêt ou potentiellement deux."

Lire aussi :

partages
commentaires
Qualifs - Verstappen assomme Hamilton avec l'aide de Pérez
Article précédent

Qualifs - Verstappen assomme Hamilton avec l'aide de Pérez

Article suivant

Hamilton ne pouvait pas "rivaliser" avec le temps de Verstappen

Hamilton ne pouvait pas "rivaliser" avec le temps de Verstappen
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021