Verstappen refuse de participer à la série Netflix sur la F1

Max Verstappen a indiqué qu'il refusait d'apparaître dans la série Netflix "Drive to Survive" estimant que les créateurs "falsifiaient beaucoup de choses".

Verstappen refuse de participer à la série Netflix sur la F1

La croissance de la popularité de la F1 ces dernières années, notamment auprès d'un public plus jeune, peut en partie s'expliquer par le succès populaire de la série "Drive to Survive" ("Formula 1 : pilotes de leur destin", en version française). Toutefois, un certain nombre d'acteurs de la discipline ont reconnu que les événements n'étaient pas toujours présentés ou racontés de façon honnête, montant parfois des enjeux et des rivalités de toute pièce à des fins de spectacle ou de suspense.

À l'occasion de la sortie de la saison 3 en début d'année, qui revenait sur la saison 2020 de F1, la famille Williams avait notamment fait part de son mécontentement d'avoir été quelque peu oubliée dans le récit fait par la série, alors même qu'il s'agissait de la dernière saison du clan à la tête de la structure historique. De même, Zak Brown avait reconnu qu'une telle oeuvre "crée forcément du divertissement dont nous savons tous dans le paddock que ce n'était peut-être pas tout à fait comme ça".

Interrogé sur le sujet alors que la Formule 1 pose cette semaine ses valises aux États-Unis, pays d'origine de la compagnie de streaming et des propriétaires de la F1, Max Verstappen a pour sa part révélé qu'il ne voulait plus avoir affaire aux producteurs du show. "Je comprends que cela doit être fait pour stimuler la popularité en Amérique", a-t-il déclaré auprès d'Associated Press. "Mais de mon côté, en tant que pilote, je n'aime pas en faire partie."

Le Néerlandais a notamment expliqué qu'"ils falsifiaient beaucoup de choses", faisant référence à nombre des déclarations faites dans des interviews enregistrées dans le cadre de la série ensuite appliquées à d'autres situations. "Ils ont fabriqué quelques rivalités qui n'existent pas vraiment", a-t-il ajouté. "J'ai donc décidé de ne pas en faire partie et je n'ai plus donné d'interviews après ça, parce qu'alors il n'y a rien à montrer. Je ne suis pas vraiment du genre à faire un show dramatique, je veux juste des faits et des choses réelles."

Puis il a ironisé en évoquant le possible traitement de la rivalité avec Lewis Hamilton dans la future saison 4. "Nous serons probablement [rivaux] dans la prochaine série Netflix. Une fois, nous nous sommes rentrés dedans en marchant, donc probablement que ça sera dedans."

En 2020, Verstappen avait déjà déclaré dans le podcast ABtalks, à propos de la saison 2 : "Le problème, c'est qu'ils vous positionnent toujours de la manière qu'ils veulent. Quoi que vous disiez, ils essaient de vous donner l'air téméraire, ou de vous faire convenir au scénario de la série. Je n'ai jamais aimé ça. Je préfère avoir une interview en tête-à-tête avec la personne qui souhaite me connaître."

"Cette série, c'est une histoire de passion, et il faut qu'elle soit passionnante, donc ils vous positionnent selon ce qui convient à l'épisode, quoi que ce soit. Pour moi, ça ne va pas vraiment. On est interviewé, mais ils utilisent les mots que l'on prononce dans des circonstances différentes, donc ça ne va jamais vraiment. Mais c'est une série. Je ne pense pas que c'était le vrai moi."

Lire aussi :

partages
commentaires
La F1 "ne songe même pas" à organiser des courses sprint à chaque GP
Article précédent

La F1 "ne songe même pas" à organiser des courses sprint à chaque GP

Article suivant

Drapeaux jaunes : les pilotes soutiennent l'annulation des temps

Drapeaux jaunes : les pilotes soutiennent l'annulation des temps
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021