Formule 1 GP d'Australie

Verstappen : Un nouvel abandon "inacceptable" pour Red Bull

Victime d'un second problème technique terminal en trois Grands Prix, Max Verstappen estime qu'il ne sert à rien pour lui de penser au championnat après un nouvel abandon "frustrant et inacceptable".

L'an passé, il n'avait connu aucun abandon sur problème technique en 22 Grands Prix. Cette saison, après trois courses, Max Verstappen a déjà dû immobiliser sa Red Bull RB18 à deux reprises pour des raisons techniques. Une situation qui sent déjà le souffre alors qu'une lutte pour le titre s'est engagée avec la Scuderia Ferrari et Charles Leclerc, le Monégasque ayant pour sa part gagné deux fois lors des deux abandons de son rival, et terminé second derrière lui à Djeddah.

Au championnat, l'écart est déjà énorme puisque le Néerlandais, seulement sixième, compte 46 points de retard sur le leader, quasiment deux courses. Un gouffre qui risque d'être traîné comme un boulet tout au long des 20 Grands Prix restants, d'autant que les signes de faiblesses ne sont pour le moment pas nombreux côté fiabilité pour Ferrari.

"Nous sommes déjà très loin derrière", a lancé Verstappen au micro de Sky Sports. "Donc je ne veux même pas penser à la lutte pour le championnat en ce moment, je pense qu'il est plus important de terminer les courses. Parce qu'aujourd'hui, globalement, c'était encore une mauvaise journée."

En effet, au-delà de l'abandon, la course a été relativement inquiétante pour Red Bull en termes de rythme, ses pilotes étant totalement incapables de suivre celui imprimé par Leclerc. Verstappen a particulièrement souffert de graining dans le premier relais en mediums, et ne s'est finalement montré inquiétant qu'au moment de la seconde relance sous Safety Car, quand le #16 a manqué sa réaccélération dans le dernier virage.

"Je n'avais pas vraiment le rythme, et j'ai juste géré mes pneus pour essayer d'aller jusqu'au bout parce que ça semblait être un deuxième place facile de toute façon. Et je savais que je ne pouvais pas lutter contre Charles. Donc ça ne servait à rien d'essayer de lui mettre la pression. Mais oui, nous n'avons même pas fini la course. C'est assez frustrant et inacceptable."

L'avant-course de la Red Bull frappée du numéro 1 n'avait déjà pas été de tout repos, avec une alerte côté boîte de vitesses, semble-t-il. "Je savais qu'il y avait un problème", a reconnu le Champion du monde en titre quand la question lui a été posée. "Donc il y avait toujours un point d'interrogation pour finir la course. Ce genre de choses, si vous voulez vous battre pour le titre, ça ne peut pas arriver."

Si le problème de Bahreïn avait été causé par un problème d'alimentation en carburant de l'unité de puissance Red Bull, qui avait été corrigé pour l'Arabie saoudite, les prochains jours seront destinés à comprendre ce qui a fait défaut à la RB18 ce dimanche en Australie. Le constructeur autrichien figure seulement au troisième rang au championnat, à 49 longueurs de Ferrari et dix points derrière une écurie Mercedes pourtant en difficulté, mais fiable.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Championnat - Derrière Leclerc, le désert !
Article suivant Victorieux à Melbourne, Leclerc ne se repose pas sur ses lauriers

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France