Verstappen n'a "rien à prouver" dans le duel contre Hamilton

Auteur de manœuvres plutôt agressives depuis le début de saison sur Lewis Hamilton dans leur lutte pour le titre mondial en F1, Max Verstappen estime n'avoir "rien à prouver".

Verstappen n'a "rien à prouver" dans le duel contre Hamilton
Charger le lecteur audio

Le combat entre Lewis Hamilton et Max Verstappen depuis le début de saison a été agrémenté de passes d'armes viriles mais correctes, notamment dans le premier virage des Grands Prix d'Émilie-Romagne et d'Espagne. À chaque fois, le Néerlandais a pris l'intérieur et forcé son homologue soit à sortir de piste, soit à éviter l'accrochage.

Après le GP de Barcelone, que Hamilton a gagné, le Britannique s'était justement félicité d'avoir laissé autant de place que possible à Verstappen. Interrogé sur le sujet avant le GP de Monaco, le septuple Champion a réitéré avoir "bien évité" les accrochages avec le pilote Red Bull depuis le début de saison et lancé que le #33 avait peut-être "l'impression d'avoir beaucoup à prouver".

Des propos battus en brèche par Verstappen. "Non, je n'ai rien à prouver. Et éviter les contacts, je pense que ça va dans les deux sens. Donc nous avons bien joué le coup, c'est vrai. Mais oui, nous nous battons durement, nous avons évité le contact des deux côtés. Espérons donc que nous pourrons continuer à le faire, à rester sur la piste et à nous battre âprement l'un contre l'autre."

Lire aussi :

Quand il lui a été demandé s'il était d'accord avec Zak Brown, le PDG de McLaren ayant dit que l'accrochage entre les deux prétendants au titre était "une question de temps", le Néerlandais a répondu : "Honnêtement, je ne sais plus quoi dire à propos de ce genre de choses. Nous n'essayons jamais de nous accidenter, n'est-ce pas ? C'est juste pour faire quelques gros titres."

"Je suppose que les lecteurs sont un peu plus nombreux quand vous dites que c'est une question de temps, au lieu de dire que nous avons eu de belles courses jusqu'à présent. Les gens vont bien sûr cliquer davantage là-dessus."

Le talent, c'est de "ne pas s'accrocher"

Des propos auxquels Sebastian Vettel a fait écho, estimant que de l'extérieur, les gens avaient du mal à apprécier à quel point les pilotes sont à la limite dans les duels roue contre roue. "Une chose que les gens de l'extérieur ne semblent pas comprendre, c'est à quel point c'est parfois serré et à quel point les choses peuvent facilement mal tourner sans aucune intentionnalité", a déclaré le quadruple Champion du monde.

"Personne ne se lance dans un dépassement en voulant sortir l'autre voiture ou se sortir lui-même, parce que le risque de se tromper est tellement élevé. Mais ensuite, vous voulez parfois dépasser ou défendre votre position, et vous jouez avec très peu de marge, et il en faut si peu pour se tromper."

"Jusqu'à présent, ils se sont vraiment bien débrouillés, et je pense que cela montre la classe qu'ils ont tous les deux. Je ne vois pas pourquoi vous êtes si excité d'attendre un accident. Je pense que vous devriez être enthousiasmés qu'ils aient réussi à sa battre de façon aussi serrée et intense sans s'accrocher."

"C'est ça le talent, ne pas s'accrocher. Je sais que pour vous c'est plus excitant quand il y a des morceaux qui volent, mais pour nous, je pense qu'on s'éclate en réussissant à être juste à la limite et en étant en maîtrise."

partages
commentaires

Voir aussi :

Russell veut un contrat d'au moins deux ans pour 2022
Article précédent

Russell veut un contrat d'au moins deux ans pour 2022

Article suivant

Les écuries de F1 débarquent dans Rocket League

Les écuries de F1 débarquent dans Rocket League
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021