Vettel a marqué plus de points qu'en 2010!

Troisième du Grand Prix du Brésil, Sebastian Vettel a réalisé une nouvelle performance de premier choix sur le circuit d'Interlagos.

Vettel n'a jamais été en mesure de menacer les Mercedes pour la victoire, mais était toujours présent en embuscade, les contraignant même à basculer sur une stratégie à trois arrêts pour assurer leurs arrière.

Par ailleurs, l'Allemand a largement dominé son coéquipier Kimi Räikkönen, puisqu'il comptait plus de trente secondes d'avance sur le Finlandais à l'arrivée de la course.

Vettel se satisfait de son Grand Prix, bien qu'il ait été quelque peu esseulé et n'ait pu concurrencer les Mercedes autant qu'il ne l'aurait souhaité : "Nous avons essayé," confie-t-il à Sky Sports F1. "L'écart est beaucoup plus faible que lors des courses précédentes, ce qui est bien, mais ce n'était pas une course passionnante, j'étais seul. On aimerait bien avoir un peu plus d'interaction avec les autres."

"Mais le rythme était très bon, notamment par rapport au reste du peloton. Cela confirme que les choses vont dans le bon sens. Ce n'est pas facile de comparer les courses les unes aux autres avec les circuits et les conditions différentes, mais nous avons fait des progrès, donc nous allons essayer de continuer comme ça."

Un hiver qui aura une influence imprévisible sur la hiérarchie

L'évolution des performances de Ferrari sont un motif d'espoir pour la Scuderia, et nombreux sont les observateurs qui attendent des bolides rouges qu'ils concurrencent les Flèches d'Argent en 2016.

"L'hiver donne toujours l'opportunité de retourner la situation, ce n'est pas facile," relativise Vettel. "Quand on est derrière, on veut rattraper son retard, et quand on est devant, on veut y rester. Nous travaillons à fond. Nous devons mettre la voiture sur la piste [en février] et voir comment cela se passe."

Et quand le rôle de Vettel dans le retour au premier plan de la Scuderia est évoqué, l'Allemand reste modeste : "Je n'ai pas un rôle particulier, c'est un nouvel environnement et les choses étaient très différentes l'an dernier."

"Je prends du plaisir, je suis très heureux de travailler avec cette équipe, ce sont des gens géniaux. Ferrari a quelque chose de plus que les autres, la passion de la marque, c'est génial de travailler pour Ferrari et surtout de courir pour Ferrari."

Des statistiques impressionnantes

Sebastian Vettel n'a que rarement paru en mesure de se battre pour le titre cette année, mais ses statistiques restent néanmoins impressionnantes. Lors des 18 courses déjà disputées en cette saison 2015, le pilote allemand a marqué pas moins de 266 points. C'est 10 unités de plus que lors de son titre mondial de 2010 (en 19 courses) et 15 de moins que lorsqu'il a été sacré en 2012 (mais en 20 courses).

De plus, avec 13 podiums, Vettel fait bien mieux que les 10 podiums accumulés en 2010 et 2012. Pas mal, au volant d'une voiture qui ne rivalise pas avec la Mercedes!

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags statistiques