Vettel enthousiaste pour sa deuxième saison avec Aston Martin

Sebastian Vettel est revenu sur sa prolongation avec Aston Martin pour la saison 2022 et a évoqué avec enthousiasme le futur de l'équipe et l'introduction du nouveau Règlement Technique.

Vettel enthousiaste pour sa deuxième saison avec Aston Martin
Charger le lecteur audio

Alors que la rumeur d'une séparation s'intensifiait, Aston Martin est sorti de son silence en confirmant la prolongation du contrat de Sebastian Vettel pour la saison 2022. Le pilote allemand, qui fera de nouveau équipe avec Lance Stroll, prendra part l'an prochain à sa seizième campagne en catégorie reine et à la deuxième pour Aston Martin.

Interrogé lors de la conférence de presse du jeudi du Grand Prix de Russie, Sebastian Vettel a révélé que la poursuite de sa collaboration avec l'écurie britannique n'avait "pas vraiment" été remise en question. Il a également fait part de son impatience à l'égard des nouvelles règles qui seront appliquées la saison prochaine.

"Tout a l'air très prometteur : l'enthousiasme pour l'an prochain avec les nouvelles voitures et les nouvelles règles, la direction que prend l'équipe", a commenté le quadruple Champion du monde. "Nous n'en serons certains que la saison prochaine, mais c'est super d'être de la partie."

Pour sa première année avec Aston Martin, Vettel est monté sur deux podiums mais n'en a conservé qu'un seul, une deuxième place au Grand Prix d'Azerbaïdjan. Du haut de ses 35 points au championnat, l'Allemand a inscrit plus de la moitié des points de l'écurie, qui se bat pour la cinquième place au classement des constructeurs. Et Aston Martin pourrait prétendre à une meilleure position en 2022 puisque le nouveau Règlement Technique, étudié pour favoriser les combats rapprochés, redistribuera certainement les cartes.

"L'année prochaine, beaucoup de choses vont changer. Je pense que personne n'est assuré de la victoire", a affirmé Vettel. "L'état d'esprit de l'équipe est génial, j'aime ces gars-là. La saison a été bonne jusqu'à présent, peut-être pas en matière de résultats mais en matière de travail. Le moral est au beau fixe, donc c'est très stimulant pour moi. Bien entendu, il y a des choses que l'on apprécie de moins en moins au fil des années, comme être ici [en conférence de presse] et répondre aux questions."

Lire aussi :

Lawrence Stroll, propriétaire d'Aston Martin, a récemment présenté les grandes lignes d'un plan étalé sur les cinq prochaines saisons pour faire de l'écurie britannique une prétendante au titre mondial. D'importants investissements ont été réalisés, tels que la construction d'une nouvelle usine et d'une nouvelle soufflerie à Silverstone.

"En observant les autres équipes et combien de temps il leur a fallu pour atteindre les avant-postes, je pense qu'un objectif de quatre ou cinq ans est assez juste", a indiqué Vettel à ce sujet. "La vision et l'implication de cette équipe sont impressionnantes. Vous savez, cela peut prendre moins de temps ou cela peut en prendre plus. Mais je sens que l'équipe va dans une direction très prometteuse et je sens que cela se concrétisera. Le temps nous le dira."

partages
commentaires

Voir aussi :

Hamilton : "Je n'ai jamais attendu d'un autre pilote qu'il cède"
Article précédent

Hamilton : "Je n'ai jamais attendu d'un autre pilote qu'il cède"

Article suivant

Bottas se pliera à la moindre consigne pour aider Hamilton

Bottas se pliera à la moindre consigne pour aider Hamilton
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021