Vettel impressionne mais refuse de s'emballer

partages
commentaires
Vettel impressionne mais refuse de s'emballer
Par : Benjamin Vinel
9 mars 2017 à 14:11

Sebastian Vettel et Ferrari ont créé la sensation ce matin à Barcelone, avec une série de tours rapides qui semblent néanmoins masquer le véritable potentiel de la SF70H.

Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari, avec les médias
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H

B.V., Barcelone - Alors que le meilleur temps depuis le début des essais avait été signé par la Mercedes de Valtteri Bottas en 1'19"310, Sebastian Vettel a effectué une série de tours diablement rapides en 1'19"341, 1'19"314, 1'19"164 et 1'19"024. Des chronos forcément prometteurs, mais il est nécessaire de souligner qu'à chaque fois, le pilote Ferrari levait le pied dans la dernière ligne droite, où il perdait au minimum une demi-seconde.

"Ce n'est pas toujours intentionnel", indiquait Vettel à la presse au moment de la pause déjeuner, concernant le fait qu'il a été aperçu en train de ralentir à la sortie du dernier virage. "Au final, nous essayons de dérouler notre programme. Parfois nous allons un peu plus vite, parfois un peu plus lentement, mais je crois que vous pouviez voir ce matin ce que nous essayions de faire ; nous allions plus vite que le reste de la semaine et que la semaine dernière. C'est assez clair, je crois."

"Je me sens plutôt heureux dans la voiture, mais il est encore tôt, je crois que ça ne compte pas vraiment ici, si l'on regarde un chrono en particulier. Je crois qu'il faut regarder plus que ça, et de ce point de vue, il y a encore beaucoup de travail à faire."

Il est toujours bon signe d'être premier au classement lors des essais de Barcelone, mais ce n'est pas la garantie d'un bon résultat en Australie, même quand on lève le pied ostensiblement dans le dernier partiel. Sebastian Vettel en est bien conscient.

"Peu importe si nous sommes les plus rapides ici. Ça ne fait pas marquer de points", rappelle l'Allemand. "Les gens ont tendance à regarder la feuille des temps, et bien sûr, c'est important d'être à l'avant, mais notre objectif est d'effectuer notre programme. Nous avons un léger retard, mais nous faisons de bons progrès."

Mercedes "historiquement lent" en pré-saison

Par ailleurs, Vettel souligne la nécessité de se méfier d'une écurie Mercedes qui cachait son jeu lors des essais hivernaux de 2016 avant d'imposer sa domination sur la F1 lors de la saison.

"Ce n'est que le début", insiste le pilote Ferrari. "Si l'on regarde la quantité de tours que Mercedes a fait, si l'on regarde comment ils sont historiquement lents lors des tests, à quel point ils sont capables de monter en puissance pour les courses… Il est clair qu'ils sont très rapides si l'on regarde leur rythme sur les longs relais, etc. Je pense que ce sont eux qu'il faut battre."

"Pour nous, peu importe où nous sommes exactement à présent, nous grandissons, nous devons travailler dur, nous savons que nous devons progresser. C'est pour cela que c'est important de ne pas se laisser distraire en ce moment."

Article suivant
Briatore : "Ecclestone n'a pas été bien traité"

Article précédent

Briatore : "Ecclestone n'a pas été bien traité"

Article suivant

Une photo montre l’action des essieux soufflés

Une photo montre l’action des essieux soufflés
Charger les commentaires