Propos controversés sur Brown et Horner : Wolff s'explique

Quelques jours après des propos polémiques à l'égard de Zak Brown et Christian Horner rapportés par certains médias, Toto Wolff a tenu à clarifier les choses.

Propos controversés sur Brown et Horner : Wolff s'explique

Alors même que les relations au sein du paddock semblent en ce début d'année plutôt apaisées, surtout par rapport au niveau de tension qui régnait au moment de débuter la saison 2020, certains propos rapportés ont semblé sortir du lot. Le directeur de Mercedes, Toto Wolff, a en effet été crédité d'une sortie fleurie à propos de deux de ses homologues, Zak Brown (PDG de McLaren) et Christian Horner (team principal de Red Bull Racing).

L'interview d'origine a été publiée par le journal autrichien Österreich, et traduite ensuite en anglais. L'une des questions portait sur une déclaration faite par Brown peu avant le premier Grand Prix de la saison, à Bahreïn. Le dirigeant américain avait indiqué qu'il ne serait pas surpris que Mercedes choisisse d'aligner un duo de pilotes composé de Max Verstappen et George Russell à partir de 2022, en lieu et place de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas.

Lire aussi :

La réponse de Wolff à cette interrogation semble avoir perdu en finesse et en sens dans le passage de la langue de Goethe à celle de Shakespeare, puisqu'elle a été retranscrite de la façon suivante : "Brown is like Christian Horner. They just spread shit. I don’t care", ce que l'on peut traduire en français par "Brown est comme Christian Horner. Ils ne font que raconter de la merde. Je m'en fous". Bien entendu, cela a été perçu comme une attaque directe.

Wolff s'en défend : "J'ai du respect pour eux. Cela a été totalement mal cité, et je pense que [le sens] s'est littéralement perdu dans la traduction. J'ai dit : 'They give each other shit a lot' [ce que l'on peut interpréter par 'ils se charrient beaucoup' ou 'ils se balancent pas mal de choses à la gueule', ndlr], ce qui n'est pas la même chose. Zak est un membre important de la famille Mercedes, et un ami. Avec toutes les plaisanteries que nous échangeons, ce n'est pas quelque chose dont je l'accuserais."

Wolff estime d'ailleurs que cet esprit de confrontation cordiale et d'échanges musclés mais amicaux est un élément important de ce qui peut faire l'attrait de la Formule 1 en démontrant que les rivalités existent bel et bien, dans un bon esprit. "C'est très important car, en fin de compte, il s'agit de rivalité. Nous évoluons dans le même cirque, et il doit offrir du divertissement à nos fans et à notre public. Mais il y a aussi de la rivalité qui peut parfois dégénérer en animosité, et cela fait partie du sport. Toutefois, il ne faut pas oublier : ce n'est qu'un sport."

partages
commentaires
Ferrari pourrait se servir de son expertise F1 en Hypercar

Article précédent

Ferrari pourrait se servir de son expertise F1 en Hypercar

Article suivant

Williams ne sacrifiera pas 2022 pour refaire son retard

Williams ne sacrifiera pas 2022 pour refaire son retard
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing , McLaren , Mercedes
Auteur Fabien Gaillard
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021