Formule 1
28 mars
Événement terminé
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
EL1 dans
1 jour
C
GP du Portugal
02 mai
EL1 dans
15 jours
09 mai
Prochain événement dans
21 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
60 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
77 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
109 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
137 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
144 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
164 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
168 jours
10 oct.
Course dans
178 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
193 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
200 jours
07 nov.
Course dans
207 jours

Williams ne sacrifiera pas 2022 pour refaire son retard

Si la Williams FW43B sera développée tout au long de la saison 2021, l'écurie britannique se concentrera avant tout sur 2022 et l'entrée en vigueur du nouveau Règlement Technique.

Williams ne sacrifiera pas 2022 pour refaire son retard

Pour Williams comme pour les neuf autres écuries qui composent la grille de départ du Championnat du monde de Formule 1, 2021 est une année de transition. En attendant 2022 et l'arrivée du nouveau Règlement Technique censé redistribuer les cartes et favoriser les dépassements sur la piste, Grove dispute sa première saison complète sous son nouvel étendard, celui de Dorilton Capital.

En revanche, si la mission de Jost Capito, nouveau président de l'équipe, est de ramener Williams aux avant-postes, cela ne se fera pas dès 2021. Un seul jeton de développement a été utilisé sur la Williams FW43B, contre deux pour la plupart des écuries. Il ne faudra pas s'attendre à une renaissance de Williams cette saison : d'après Capito, aucun compromis ne sera fait sur la monoplace engagée en 2022 et qui est déjà en phase de développement.

"Comme je l'ai mentionné auparavant, 2021 est une saison de transition et nous nous concentrons vraiment sur 2022", insiste le PDG allemand. "Nous n'allons pas faire de compromis sur la monoplace de 2022 [pour améliorer la Williams FW43B]. Il n'y a pas beaucoup plus de choses que nous pouvons faire sur la monoplace de 2021. Nous allons nous battre tout au long de la saison, nous allons attaquer, nous savons où se situe la voiture et, bien sûr, nous allons poursuivre le développement, ce qui peut être fait sans compromettre notre saison 2022."

Lire aussi :

Au Grand Prix de Bahreïn, première manche de la saison 2021, les Williams de George Russell et Nicholas Latifi ont réalisé de belles performances. Comme ce fut également le cas l'an dernier sur le même tracé, Russell s'est hissé en Q2. Le dimanche, le Britannique est remonté jusqu'au dixième rang avant son arrêt au stand et a rallié l'arrivée en 14e position. Éliminé en Q1, Latifi s'est trouvé nettement plus en retrait tout au long de la course. Le Canadien est notamment parti en tête-à-queue à la sortie du virage 4 et a dû abandonner sur problème mécanique.

partages
commentaires

Voir aussi :

Propos controversés sur Brown et Horner : Wolff s'explique

Article précédent

Propos controversés sur Brown et Horner : Wolff s'explique

Article suivant

Pas de victoire pour Schumacher : regrets éternels chez Mercedes

Pas de victoire pour Schumacher : regrets éternels chez Mercedes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nicholas Latifi , George Russell
Équipes Williams
Auteur Aurélien Attard
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021
L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Formule 1
10 avr. 2021
Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021
Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres Prime

Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres

Les débuts en Formule 1 de Nikita Mazepin, à Bahreïn, n'ont duré que quelques mètres, mais une saison complète l'attend grâce à ses soutiens financiers. En 1993, Marco Apicella n'a, lui, été pilote de Grand Prix que pendant 800 mètres. Voici son histoire.

Formule 1
7 avr. 2021
Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif" Prime

Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif"

Alors que vient de débuter la saison 2021 de F1, Charles Leclerc s'est longuement confié à Motorsport.com. Un entretien exclusif dans lequel il aborde l'arrivée de Carlos Sainz, sa vision de la F1, la crise sanitaire et, bien sûr, ses objectifs avec Ferrari.

Formule 1
6 avr. 2021