24 Heures du Mans 24 Heures du Mans

Alpine a vécu un cauchemar aux 24 Heures du Mans

Alpine a connu une édition terrible des 24 Heures du Mans, avec un double abandon au bout de six heures de roulage.

Les garages fermés de l'équipe Alpine Endurance Team

Photo de: Rainier Ehrhardt

Alpine avait mis les petits plats dans les grands pour l'avant-course des 24 Heures du Mans 2024, avec les apparitions sur la grille de Luca de Meo, le grand patron du groupe Renault, et de Zinédine Zidane, ambassadeur de luxe, starter de cette 92e édition et invité à une démonstration à bord de l'Alpenglow Hy4, le prototype hydrogène présenté par la marque. Au soutien de l'équipe française, dont les A424 démarraient depuis les cinquième et neuvième places, l'on avait aussi vu sur la grille les pilotes de F1, Esteban Ocon et Pierre Gasly

Le départ avait vu chacun des équipages perdre des positions, avant que les choses ne commencent à s'améliorer et que les deux voitures bleues ne se retrouvent dans le top 10. Le premier passage de la pluie, et les paris qui l'ont accompagné notamment dans le clan du A fléché, ont en revanche renvoyé les équipages en seconde partie du peloton des Hypercars. 

Aux alentours de 20h50, le premier coup derrière la tête est arrivé quand la n°35, alors pilotée par Ferdinand Habsburg (qu'il partageait avec Charles Milesi et Paul-Loup Chatin), a dû s'immobiliser en piste à Arnage après l'explosion du moteur. Le pilote n'a pas demandé son reste pour quitter l'habitacle de l'Alpine et les espoirs de l'équipage sont donc partis en fumée.

Une quarantaine de minutes plus tard, Alpine allait boire le calice jusqu'à la lie en voyant les mécaniciens pousser la seconde et dernière A424 engagée dans le garage pour une intervention, là aussi au niveau du moteur. Finalement, aux alentours de 22h20, soit un peu plus de six heures après le début des 24 Heures du Mans, l'équipe a annoncé la fin des opérations pour cette édition et donc l'abandon du second équipage composé de Nicolas Lapierre, Mick Schumacher et Matthieu Vaxiviere.

"Nous pouvons confirmer que les voitures #35 et #36 sont hors course en raison de ce qui semble être un problème moteur", pouvait-on lire dans un communiqué, qui se voulait tout de même positif. "C'est la première année de l'équipe dans la catégorie Hypercar aux 24 Heures du Mans, nous savions dès le départ que l'apprentissage serait difficile. Nous allons enquêter plus avant sur ce problème et nous reviendrons plus forts et plus déterminés l'année prochaine au Mans. La voiture a montré un bon rythme pour atteindre l'Hyperpole en qualifications, nous avons connu un bon début de course et cela nous encourage pour l'avenir."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Ferrari a vécu un "très long dernier relais" au Mans
Article suivant Toyota : "Nous avons encore une revanche à prendre"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France