Porsche et Toyota n’ont pas de plan pour Alonso au Mans

Les ambitions de Fernando Alonso, qui souhaite remporter la triple couronne, viennent de subir un contretemps lorsque les deux constructeurs impliqués en LMP1, Porsche et Toyota, ont déclaré ne pas être intéressés par ses services.

Porsche et Toyota n’ont pas de plan pour Alonso au Mans
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi

Vainqueur du Grand Prix de Monaco en 2006 et en 2007, Fernando Alonso compte s'imposer aux 500 Miles d'Indianapolis et aux 24 Heures du Mans pour un exploit que seul Graham Hill a réalisé auparavant.

Cependant, il est nécessaire de rejoindre un constructeur en LMP1 pour avoir des chances réalistes de remporter les 24 Heures, et ni Porsche, ni Toyota ne semblent particulièrement enthousiastes à l'idée de recruter Alonso.

Lorsque Motorsport.com lui demande si Porsche pourrait envisager d'engager Alonso pour l'édition 2018 des 24 Heures, le directeur d'équipe Andreas Seidl se montre très clair : "À l'heure actuelle, ce n'est pas sur la table de notre côté, parce que nous n'avons que deux voitures et je ne vois pas ça changer pour l'an prochain. Nous sommes très contents avec les six pilotes que nous avons maintenant. Nous n'avons pas de baquet disponible."

"Cela aurait été plus facile en 2015 avec la troisième voiture. Nous avons eu des discussions à ce moment-là, cela n'a pas abouti. En ce moment, il n'y a pas d'option disponible de notre côté."

Lorsque nous lui demandons si les six pilotes Porsche sont sous contrat pour la saison prochaine, Seidl répond : "Nous prévoyons toujours à long terme."

Toyota également sceptique

Même son de cloche chez Toyota, où le directeur d'équipe Rob Leupen écarte cette éventualité, malgré le fait que le constructeur japonais engage désormais trois voitures au Mans.

"De mon point de vue, il faut que ce soit équilibré au sein de l'équipe", souligne Leupen pour Motorsport.com. "Faire signer un grand nom n'est pas une priorité. Ce n'est pas du tout notre volonté. Bien sûr, nous écouterions [s'il approchait Toyota], mais nous ne dirions pas que cela nous intéresse. Pas du tout."

Propos recueillis par Jamie Klein

partages
commentaires
Jos Verstappen n'exclut pas un retour en prototype

Article précédent

Jos Verstappen n'exclut pas un retour en prototype

Article suivant

Porsche et Toyota ont leur pilote de réserve pour Le Mans

Porsche et Toyota ont leur pilote de réserve pour Le Mans
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021