Course sprint et Superpole... Quartararo et Zarco divisés sur le sujet

Fabio Quartararo et Johann Zarco n'ont pas la même vision concernant l'arrivée éventuelle d'une course sprint ou d'une Superpole en MotoGP.

Course sprint et Superpole... Quartararo et Zarco divisés sur le sujet
Charger le lecteur audio

Si le MotoGP tente chaque année de se réinventer en faisant évoluer sa technologie et le spectacle, des nouveautés peuvent toujours être ajoutées et les systèmes actuels modifiés. C'est en partie pour cela que la Dorna a lancé, en partenariat avec Motorsport Network et Nielsen Sport, un Sondage Mondial auprès des fans de la compétition, l'idée étant de récolter leur avis sur différents sujets.

Le changement de dynamique des Grands Prix via l'instauration d'une course sprint fait partie des thèmes abordés. Le Championnat du monde Superbike a déjà sauté le pas et offre ainsi un spectacle différent de celui du MotoGP, mais l'idée ne fait pas encore l'unanimité du côté de la catégorie reine, où les pilotes sont encore attachés à la distinction entre vitesse en qualifications et gestion en course.

"Je pense que les qualifications c'est bien parce que ce ne sont que quelques tours et ensuite ça nous [départage]. Je pense que c'est une partie mythique d'un week-end. En qualifications on se positionne à la meilleure place pour la course donc je pense qu'une course sprint n'est pas une bonne idée", a déclaré Fabio Quartararo.

Johann Zarco estime pour sa part que l'idée peut être "intéressante", mais plus pour le spectacle que pour le plaisir des pilotes, qui apprécient de pouvoir développer leur pilotage sur une course longue, mais déjà bien plus courte qu'en Formule 1.

"La façon dont on fait les courses est assez intéressante par rapport à la Formule 1. On a des courses de 40 minutes au lieu de 1h30 et ça maintient les gens un peu plus réveillés devant leur téléviseur et c'est assez important. Une course plus une course de 30 minutes, pourquoi pas ? Ça dépend des week-ends. Après 40 minutes au Sachsenring, il y avait déjà des écarts assez gros entre les pilotes donc ça peut être ennuyant pour ceux qui regardent leur téléviseur, mais pour un sportif qui donne toute son énergie, c'est très intéressant parce qu'on peut bien travailler pendant les essais, faire tout son possible pour être aussi rapide qu'on le peut. La course est une autre histoire", a-t-il commenté.

Le pilote Pramac n'est pas pleinement convaincu par la course sprint et penche plutôt en faveur d'une Superpole, concept de qualifications où chaque pilote roule seul en piste sur un tour pour réaliser le chrono qui le placera sur la grille.

"Ça serait un show sympa à voir parce que c'est la vitesse pure sur un tour, sans l'aide de personne et en ne suivant personne. Ça pourrait être une bonne idée pour le MotoGP, meilleure qu'une course sprint selon moi", a-t-il ajouté.

Plus fermé, Quartararo a reconnu apprécier le fonctionnement actuel et ne souhaite pas voir l'instauration de véritables changements, notamment au niveau de la distribution des points, forcément impactée par une course sprint, qui en donne moins.

"Ça fait longtemps qu'on a créé les points en course donc la seule chose que je peux dire c’est peut-être de mettre un point en plus comme en Formule 1 en course, ça peut être quelque chose de fun mais les qualifications sont quelque chose d'un peu différent."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

Participez au Sondage Mondial des Fans MotoGP

Lire aussi :

partages
commentaires
Puig : Honda a eu "tort" de croire sa moto 2022 performante
Article précédent

Puig : Honda a eu "tort" de croire sa moto 2022 performante

Article suivant

Espargaró candidat au titre : "Je vais me battre jusqu’au bout"

Espargaró candidat au titre : "Je vais me battre jusqu’au bout"