Dans le coup jusqu'à la mi-course, Crutchlow a souffert par la suite

Le pilote LCR a évolué dans le groupe de tête lors de la première moitié de course, avant de devoir se faire une raison, pénalisé qu'il était par l'usure de son pneu arrière.

Dans le coup jusqu'à la mi-course, Crutchlow a souffert par la suite
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Cal Crutchlow aura connu une course en deux parties en Thaïlande. Qualifié à une très prometteuse cinquième place après avoir été dans le coup tout le week-end, l'Anglais a en effet réalisé un bon envol pour se porter dans un premier temps en quatrième position.

Le pilote LCR n'a pas hésité même à mettre la pression lors des premiers tours sur Marc Márquez, avant que la situation se stabilise dans le groupe de tête.

Quinze tours et puis s'en va pour Crutchlow

La suite de l'épreuve fut malheureusement une tout autre histoire pour le numéro 35, qui allait voir à compter de la mi-course son pneu arrière se dégrader à vitesse grand V.

" Lors des 15 premiers tours, je me suis dit que j'allais pouvoir rester avec le groupe. Ce n'était pas si mal jusqu'à ce que le pneu arrière se dégrade après 15 tours, et ensuite je ne pouvais plus me battre", a-t-il déploré. "J'ai essayé d'économiser le pneu arrière, mais au final je l'ai détruit."

Lire aussi :

S'en est suivi une descente dans la hiérarchie, jusqu'en huitième position avant que Dani Pedrosa ne parte à la faute. S'il finit au final à la septième place à juste un peu plus de six secondes du vainqueur, Crutchlow estime néanmoins avoir fait du bon travail compte tenu des circonstances.

En effet, l'écart peut paraître relativement étriqué si on le met en perspective avec ses difficultés pneumatiques, d'autant plus que les différents dépassements dont il a fait l'objet n'ont pas aidé.

"Mon plus gros problème, c'est que j'ai été dépassé par Viñales et Pedrosa, et ensuite par Rins et Zarco dans le tour suivant", explique-t-il ainsi. "J'avais perdu trois secondes en l'espace de deux secondes."

Assurer les points

Une fois ce premier wagon devant lui, l'Anglais a alors pris le parti de ne plus attaquer et d'assurer un résultat à Buriram, afin de ne surtout pas cumuler un deuxième résultat vierge d'affilée après sa chute en Aragón.

"Quand Zarco m'a dépassé, je me suis dit : 'tu finis la course, c'est important d'avoir les points'", reprend-il. "Je ne pouvais pas attaquer. Si j'avais attaqué, je n'aurais sans doute pas fini la course. J'ai pu maintenir une fenêtre de temps au tour, et ainsi me maintenir à la même position, mais je ne pouvais pas me battre."

Lire aussi :

Si sa fin de course a été difficile, Crutchlow a cependant assuré l'essentiel en Thaïlande en devançant Danilo Petrucci, l'Italien ayant terminé pour sa part en neuvième position. L'Anglais reste ainsi au sixième rang et détient toujours le statut provisoire de meilleur pilote indépendant, avec désormais deux points d'avance sur son adversaire de chez Pramac.

Il pourrait par ailleurs profiter de la nouvelle blessure de Jorge Lorenzo (qui le devance également de deux unités au championnat) dans le week-end, pour pourquoi pas viser la cinquième place finale au général.

partages
commentaires
Chute pour Pedrosa alors qu'il avait la "possibilité de gagner"

Article précédent

Chute pour Pedrosa alors qu'il avait la "possibilité de gagner"

Article suivant

Rins sixième après "une course incroyable"

Rins sixième après "une course incroyable"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021