Ducati poursuit ses comparaisons de châssis et de carénages

Le test post-course de Brno a permis à Dovizioso et Lorenzo d'affiner leur choix de châssis, et l'un penche pour l'ancienne version, l'autre pour la nouvelle.

Ducati poursuit ses comparaisons de châssis et de carénages
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
La moto d'Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team

Alors que le stand Honda débordait visiblement de nouveautés à tester, celui de Ducati était bien plus sage, lundi, lors de la journée d'essais qui a réuni la grande majorité du plateau MotoGP. Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo en ont profité pour mener à bien un travail de comparaisons, toujours complexe à réaliser dans de bonnes conditions lorsque le week-end de course bat son plein.

"On a comparé les deux châssis et les carénages, ainsi que de petites choses", explique le vainqueur de dimanche. "On avait fait ces comparaisons [pendant le Grand Prix], mais les différences étaient petites et c'est toujours difficile à comprendre pendant le week-end. Ça n'était pas clair et aujourd'hui ça l'est un peu plus. C'est important parce qu'on sait dans quelle direction aller et on a une idée claire pour l'avenir."

Lire aussi :

Prendre le temps d'explorer calmement les avantages et les inconvénients des deux versions de châssis mises à leur disposition a permis aux pilotes de se faire une idée plus claire, et leurs goûts divergeaient à l'issue de ce test, Dovizioso préférant l'ancienne version et Lorenzo la plus récente.

"Comme toujours, il y a du positif et du négatif, mais hier [dimanche] ma moto bougeait beaucoup dans les cinq derniers tours alors que les autres châssis étaient plus stables. Aujourd'hui on a confirmé cela", a fait savoir l'Italien, qui va donc en revenir à un châssis lui permettant d'éviter au maximum ces ruades.

"On a enfin eu le temps de tester calmement le châssis que Dovi utilise depuis Assen. On l'avait essayé à Assen, mais on avait eu des problèmes alors on avait décidé de concentrer nos forces sur le châssis standard. Ici, c'était la parfaite occasion de le tester et d'une manière générale il me plaît", souligne Lorenzo, qui fera une ultime comparaison vendredi au Red Bull Ring. "Je pense qu'une piste ne suffit pas à décider quel châssis utiliser jusqu'à la fin de la saison, alors on va essayer de le confirmer ce vendredi en Autriche, en mettant le standard sur une moto et le nouveau sur l'autre. Ici, j'ai finalement préféré le nouveau, car les points positifs prennent le dessus sur les négatifs, mais on va essayer de reconfirmer cela."

Lire aussi:

Andrea Dovizioso, qui a expérimenté le nouveau carénage de la Ducati à partir des EL4, samedi, a aussi pris le temps de reconfirmer ses sensations avec cette évolution. "C'est toujours très difficile quand on essaye quelque chose comme ça parce que les ailettes ont un effet partout, or il est impossible d'avoir une donnée claire de tout. On peut avoir la vitesse en bout de ligne droite, la vitesse dans les portions lentes, savoir combien de wheelie on a… mais il y a beaucoup d'autres points pour lesquels on ne peut pas avoir de véritables données, c'est pourquoi c'est impossible à expliquer et il est difficile pour nous d'avoir une idée claire des points positifs et négatifs. Ceci dit, globalement ça semble bon et je pense que Ducati a fait du bon travail."

partages
commentaires
Guintoli dans la douleur à Brno : "Je savais que ça allait être difficile"
Article précédent

Guintoli dans la douleur à Brno : "Je savais que ça allait être difficile"

Article suivant

Les pilotes militent pour une meilleure organisation du calendrier

Les pilotes militent pour une meilleure organisation du calendrier
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021