Réactions
MotoGP GP d'Allemagne

Pour Espargaró, la clé se situera dans les 10 derniers tours de course

Les températures élevées prévues pour cet après-midi devraient mener à une course d'attrition, dont Aleix Espargaró espère bien profiter.

Deux semaines après sa désillusion sur ses terres catalanes, Aleix Espargaró est parvenu à se remobiliser ce week-end et est reparti le couteau entre les dents obtenant une nouvelle place de choix sur la grille de départ lors des qualifications.

Le pilote Aprilia a en effet signé le quatrième temps de la séance, manquant de moins d'un dixième une place sur la première ligne, au profit de Johann Zarco. Une petite déconvenue si on se souvient que l'an dernier l'Espagnol avait réussi à figurer dans le top 3, sur le Sachsenring pour la première fois depuis le retour d'Aprilia en MotoGP en 2015.

L'intéressé n'était pour autant pas déçu de sa performance samedi soir. "Lors des cinq ou six dernières courses je me suis toujours qualifié en pole position ou tout du moins sur la première ligne, mais je dois dire que cette quatrième place me va très bien. Je n'ai manqué la pole position que pour un dixième de seconde", a-t-il assuré en fin de journée.

Il est vrai que le numéro 41 avait réussi jusqu'ici à figurer sur la première ligne sur les six derniers GP, exception faite du Mugello où il s'était élancé depuis la septième position. Mais une chute survenue lors de l'ultime séance d'essais libres, juste avant les qualifications, l'a sans doute amputé d'une partie de son allant. "J'ai chuté lors des EL4 et j'ai perdu un peu de confiance, mais la quatrième place est un bon résultat."

Vers une véritable course d'endurance

Rien n'est donc joué pour la course, d'autant plus dans la fournaise qui sévit dans la Saxe. Aussi Espargaró estime-t-il que c'est à une véritable guerre d'usure à laquelle on va assister cet après-midi sur le circuit allemand. "Je ne pense pas que cela va se jouer sur la vitesse, c'est en tout cas mon avis", reprend-il. "Juste avant mon accident lors des EL4, lorsque j'étais avec le pneu dur à l'arrière, j'étais déjà proche des meilleurs temps de la séance, alors que je n'étais que dans mon deuxième tour, avec un pneu avant qui avait déjà dix tours. Je ne pense donc pas que ce soit une question de vitesse."

Pour Espargaró, la victoire devrait se jouer dans la dernière partie de la course

Pour Espargaró, la victoire devrait se jouer dans la dernière partie de la course

La question pneumatique a occupé une bonne partie des esprits des pilotes jusqu'ici, alors que ces derniers ont été (et sont pour certains toujours) tiraillés entre l'usage du pneu medium et celui du pneu dur en vue de l'épreuve.

Les fortes températures attendues pour la course devraient rendre effectivement ce choix crucial. "Le grip promet d'être vraiment bas demain, car 50°C c'est vraiment beaucoup, alors qu'on est pendant très longtemps sur l'angle maximum sur le flanc gauche. Le problème n'est même pas la dégradation des pneumatiques, car celle-ci est moindre ici qu'à Barcelone, mais le fait est qu'on roule sur l'épaule du pneu sur une longue période, et les températures sont très élevées. Il y a donc une plus grande perte de performance que la dégradation en elle-même."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Martín vise "au moins le top 5" depuis la troisième ligne
Article suivant Warm-up - Jorge Martín en tête, Johann Zarco à terre

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France