Pas de wild-cards prévues pour Folger en 2019

Partie prenante de l'équipe d'essais mise en place par Yamaha en Europe, l'Allemand ne devrait pas pour autant participer à des Grands Prix cette saison.

Pas de wild-cards prévues pour Folger en 2019
Jonas Folger, Yamaha Factory Racing
Jonas Folger, Yamaha Factory Racing, après sa chute
Jonas Folger, Yamaha Factory Racing
Jonas Folger, Yamaha Factory Racing
Jonas Folger, Yamaha Factory Racing
Jonas Folger, Yamaha Factory Racing
Jonas Folger, Yamaha Factory Racing
Jonas Folger, Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Jonas Folger, Yamaha Factory Racing

Le retour de Jonas Folger dans le paddock du MotoGP avait fait plaisir à voir en novembre dernier à Valence, alors que l'Allemand a endossé de nouvelles prérogatives cet hiver avec l'équipe Yamaha.

Celui qui a disputé une grande partie de la saison 2017 chez Tech3 est en effet au centre de la nouvelle équipe de test mise en place par le constructeur japonais en Europe, et qui vise notamment à améliorer le processus de développement de la M1. Un point de chute idéal pour Folger, qui avait dû tirer un trait sur la fin de sa première saison dans la catégorie reine, la faute au Syndrome de Gilbert dont il a été victime et qui l'a également tenu écarté de l'exercice 2018.

Lire aussi :

Mais bien que son retour une moto soit une excellente nouvelle, aucune wild-card n'est pour l'heure au programme pour le jeune Allemand, comme l'a confirmé Lin Jarvis, le directeur exécutif de Yamaha. "Nous n'avons pas de plan pour le moment pour faire des wild-cards [avec Folger]", a-t-il ainsi indiqué. "Il est concentré en priorité sur les essais, pas sur les wild-cards. Après, si quelque chose se passe dans l'année et que nous devons modifier cela, alors nous verrons. Mais ça ne fait absolument pas partie de notre programme pour le moment."

Ne pas courir plusieurs lièvres à la fois

Si la porte n'est donc pas totalement fermée sur de possibles engagements, même si rien n'est pour l'heure prévu, il est peu probable que Folger soit autorisé à les multiplier, comme ce peut être le cas chez d'autres constructeurs, à l'instar d'Aprilia, où Bradley Smith devrait participer à pas moins de cinq épreuves en 2019.

"J'ai vu que Bradley [Smith] allait en faire cinq", constate Jarvis, sceptique sur le sujet. "C'est peut-être trop, car si vous participez à cinq Grands Prix au cours de la saison, alors une grande partie de votre concentration sera dédiée uniquement à la préparation de ces cinq courses."

Pour Jarvis, il est nécessaire de faire chaque chose en son temps, et de privilégier la bonne acclimatation de son pilote plutôt que de directement le jeter dans la frénésie d'un week-end de Grand Prix. "Attendons pour voir. Jonas n'a plus été dans le coup pendant une année complète", reprend-il. "Il doit donc premièrement faire son retour, piloter régulièrement, et une fois qu'il gagnera en vitesse, alors nous verrons et un engagement comme wild-card pourrait être une aide que nous envisagerons."

Lire aussi :

Présent à Sepang

Pour l'heure, on a de nouveau aperçu Folger un guidon de la M1 à Sepang, à l'occasion de la reprise des essais officiels. L'Allemand en a profité pour tester plusieurs pièces su la M1 bien sûr, tout en appréhendant encore un peu plus son nouveau rôle de pilote essayeur, comme il a pu le mentionner sur son compte Facebook.

"Au-delà de l'essai de pièces, il est important de comprendre et d'apprendre l'approche des tâches que nécessite le poste de pilote essayeur", a-t-il ainsi indiqué. "C'est ce que je fais bien sûr, même s'il est parfois difficile de ne pas devoir prêter attention aux temps au tour."

Folger a démontré par le passé être un pilote redoutable, ne souffrant pas de la comparaison face à son coéquipier d'alors chez Tech3, Johann Zarco. L'Allemand avait même joué la gagne, sans succès, sur ses terres au Sachsenring, terminant deuxième derrière Marc Márquez lors de l'édition 2017.

partages
commentaires
Miller, discret mais bien dans le top 3
Article précédent

Miller, discret mais bien dans le top 3

Article suivant

Quartararo continue son apprentissage du MotoGP

Quartararo continue son apprentissage du MotoGP
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021