MotoGP
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
3 jours

Pour son ingénieur, Márquez est meilleur qu'en 2014

partages
commentaires
Pour son ingénieur, Márquez est meilleur qu'en 2014
Par :
7 oct. 2019 à 10:30

Santi Hernández, ingénieur de piste de Marc Márquez depuis le Moto2, assure que quel que soit le bilan statistique de sa saison 2019, l'Espagnol a démontré avoir atteint un niveau général de maîtrise supérieur à celui de 2014.

L'hégémonie contemporaine de Marc Márquez sur le Championnat du monde ne vacille toujours pas. La sixième couronne MotoGP de l'Espagnol, acquise ce week-end en Thaïlande, fait de lui le troisième pilote le plus titré de l'Histoire, toutes catégories confondues, devant Mick Doohan. En chiffres absolus, ce sacre est donc le sixième qu'il conquiert dans la catégorie moto la plus élevée − le quatrième d'affilée. Un bilan absolu uniquement surpassé à l'heure actuelle par les huit titres figurant sur la feuille de service de Giacomo Agostini et les sept détenus par Valentino Rossi. Cependant, le premier nommé avait deux ans de plus et le second était plus âgé de trois ans au moment où ils ont respectivement atteint ce cap durant leur carrière.

Lire aussi :

À ce stade, la question est donc : Márquez sera-t-il capable de battre ces records et de devenir le meilleur pilote de l'Histoire ? La réponse à cette question viendra bien entendu avec le temps et en fonction des réalisations qu'il accumulera ou non à moyen et à long terme. On ne peut dès lors que se projeter en fonction des informations disponibles à ce stade de sa carrière. Et la vérité est qu'il n'y a aucun pilote sur la grille actuellement capable de se battre contre le fer de lance de Honda pour le titre. Il y a bien des pilotes comme Maverick Viñales, Fabio Quartararo ou Álex Rins, par exemple, qui peuvent se montrer candidats à la victoire dans un ou deux scénarios spécifiques. Mais la vitesse de croisière que le n°93 a maintenue tout au long du championnat est actuellement hors de portée de quiconque.

Pour sa septième année en MotoGP, le Catalan a signé la meilleure saison de sa carrière avant même qu'elle ne soit achevée, au sein d'un plateau relevé. Les statistiques parlent d'elles-mêmes : sur les 15 courses disputées à ce jour, Márquez a marqué un total de 325 points, divisé en neuf victoires et cinq deuxièmes places. Un seul bémol, donc : cette chute inattendue dans son jardin d'Austin, alors qu'il occupait aisément la tête. Jamais, même lors de l'écrasant Championnat du monde 2014, le champion n'avait atteint son score actuel à ce stade du calendrier (il comptait à l'époque 312 points après 15 courses).

Un pilote qui se bonifie et atteint son summum

Outre les chiffres et le sentiment de contrôle total de la situation par le natif de la province de Lérida qui envahit le paddock, l'immense solidité manifestée en cette année 2019 est renforcée par son environnement proche. "Il est vrai qu'en 2014, nous avons gagné les dix premières courses et 13 au total, mais à l'époque, les différences entre les motos des différentes marques étaient beaucoup plus importantes qu'elles ne le sont maintenant ", explique Santi Hernández, ingénieur piste de Márquez, dans un entretien accordé à Motorsport.com.

"À l'époque, chaque constructeur utilisait son propre système électronique : le dispositif unique n'avait pas encore été mis en œuvre. Maintenant, tout est beaucoup plus égalisé. Ducati a toujours été compétitif, Yamaha a beaucoup regagné [de performance] et la Suzuki a probablement été la moto qui a le plus progressé", explique le technicien espagnol, bras droit du Champion depuis leur rencontre en 2011, en Moto2.

Lire aussi :

"2014 sera peut-être une meilleure année sur le plan statistique compte tenu de ses chiffres imposants. Mais il faut garder à l'esprit que le niveau de difficulté actuel est beaucoup plus élevé. Quand l'écart est réduit mécaniquement, Marc est capable de le générer par son talent. Il ne fait aucun doute que ce Marc est meilleur que celui de 2014 parce qu'il a la même vitesse, mais qu'il a beaucoup plus d'expérience", assure Hernández.

Les saisons de Márquez en MotoGP :

Année Victoires Podiums Meilleurs tours Pole positions Points Classement
2019 9 14 10 9 325 1
2018 9 14 7 7 321 1
2017 6 12 3 8 298 1
2016 5 12 4 7 298 1
2015 5 9 7 8 242 3
2014 13 14 12 13 362 1
2013 6 16 11 9 334 1

Sur un total de 15 Grands Prix à ce stade de 2019 et de 18 Grands Prix les saisons précédentes (et 19 qualifications en 2018).

Article suivant
Déçu, Rossi prévoit un changement pour Motegi

Article précédent

Déçu, Rossi prévoit un changement pour Motegi

Article suivant

Quartararo : Perdre en Thaïlande, plus frustrant qu'à Misano

Quartararo : Perdre en Thaïlande, plus frustrant qu'à Misano
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Catégorie Course
Lieu Chang International Circuit
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Oriol Puigdemont