Márquez : "Plusieurs pilotes plus rapides que moi et Dovi"

partages
commentaires
Márquez :
Par : Willy Zinck
5 oct. 2018 à 11:14

L'Espagnol a terminé la première journée en Thaïlande en quatrième position, et estime la concurrence relevée en Asie du Sud-Est.

Marc Marquez, Repsol Honda Team, Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Marc Márquez et le plateau du MotoGP ont donc fait leur retour ce vendredi sur le circuit de Buriram, huit mois après les tests d'intersaison. Pour le pilote espagnol comme pour ses homologues, il a fallu allier deux impératifs a priori contraires, à savoir reprendre ses marques sur un circuit peu usité, tout en cherchant déjà la limite pour s'assurer une qualification directe en Q2.

Le pilote Honda a pour le moment bien su concilier ces deux objectifs, et pointe à l'issue de la première journée à la quatrième place des temps combinés.

Dovizioso ? Pas le seul adversaire de Márquez à Buriram

Celui-ci a même mené la danse lors de la grande majorité des EL1 et des EL2, avant de se faire déloger par ses adversaires, et notamment par son dauphin, Andrea Dovizioso, meilleur temps du jour.

Comme en Aragón il y a deux semaines, on semble donc s'acheminer vers un nouveau duel entre les deux hommes, dans un parfait remake de leur lutte homérique de 2017.

Lire aussi :

Mais pour Márquez, l'Italien ne constitue pas son unique menace en Thaïlande ce week-end. "Pour le moment, je vois plusieurs pilotes qui sont plus rapides que moi et Dovi", a-t-il souligné lors de son point presse. "Par exemple, c'est vrai que Dovi est rapide, mais vous ne savez jamais car il travaille toujours d'une façon différente des autres, il est toujours en train d'essayer de comprendre beaucoup de choses, et il attaque seulement à des moments précis. Viñales est très bon, et Dani va être rapide ici tout le week-end, et bien sûr Dovi sera là. Demain nous aurons une vision plus claire d'où nous sommes."

Plus lent que lors des tests

Le numéro 93 a donc été plus lent que son adversaire de chez Ducati aujourd'hui, mais il a aussi, comme l'ensemble du plateau, été plus lent que lors du premier passage de la catégorie reine en Asie du Sud-Est, en février dernier. "Pour une raison que j'ignore, nous sommes plus lents que lors des tests", a-t-il reconnu, pensant que ce delta de performance peut provenir du pneu arrière.

Pour rappel, Michelin propose en effet quatre solutions à ce niveau sur cette épreuve. "Je crois que c'est lié au pneu arrière, car lors des tests nous en avions un autre, qui fonctionnait différemment, et nous devons donc ajuster nos réglages à ce [nouveau] pneu arrière."

Comme il l'a évoqué en conférence de presse hier, Márquez a confirmé que les motos avaient drastiquement changé depuis les derniers essais hivernaux qui s'étaient déroulés à Buriram.

Lire aussi :

L'Espagnol a ainsi recouru à une base de réglages différente de celle employée il y a huit mois. "Pour parler franchement, j'ai commencé tout de suite avec une autre base", a-t-il indiqué. "La base que j'ai utilisée ici durant l'hiver était une autre, et durant la saison nous avons changé de direction. Je ne suis peut-être pas aussi fort que lors des tests sur un tour, mais je suis plus fort pour la course."

Prochain article MotoGP
Plus de peur que de mal pour Lorenzo après sa chute des EL2

Article précédent

Plus de peur que de mal pour Lorenzo après sa chute des EL2

Article suivant

Zarco, dixième, cherche toujours la solution à ses soucis

Zarco, dixième, cherche toujours la solution à ses soucis
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Chang International Circuit
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions