Márquez de retour : "Moins bien que ce à quoi je m'attendais"

Après la première des trois journées d'essais auxquelles il prend part en Malaisie, le pilote Honda constate être en moins bonne condition que ce qu'il avait prévu, son épaule manquant pour le moment de force.

Márquez de retour : "Moins bien que ce à quoi je m'attendais"

C'est un Marc Márquez diminué, comme il s'y attendait, qui a entamé aujourd'hui les essais de pré-saison. Opéré à l'épaule droite dès le lendemain des derniers tests, fin novembre, le Champion du monde en titre n'aura dédié ses vacances qu'à sa guérison et à la rééducation nécessaire pour retrouver du muscle et des forces. Il lui reste cependant encore un précieux mois avant de se présenter sur le premier Grand Prix de la saison et il s'attendait donc à devoir se limiter lors de ces essais.

Lire aussi :

Le pilote Honda a concentré son programme sur trois heures et demie, s'arrêtant peu après 14h pour ne finalement pas reprendre la piste après le passage de la pluie. Au total, il aura bouclé 37 tours et dresse un bilan contrasté : sa situation est à la fois moins bonne que ce à quoi il s'attendait lorsqu'il est au guidon de la RC213V, mais elle se dégrade également moins que prévu au fil des tours.

"C'est important d'être de retour sur la moto et j'étais content, mais dès le premier run j'ai vu que je me sentais encore moins bien sur la moto que ce à quoi je m'attendais", explique Marc Márquez auprès du site officiel du MotoGP. "Dans mon premier run, j'ai commencé avec une bonne énergie, mais ensuite j'ai ralenti. Je me suis dit que si je continuais comme ça, je n'allais pas finir la journée ! Ensuite j'ai juste essayé de trouver un rythme, de tester différentes choses."

Du côté des chronos, Márquez occupe la 12e place du classement du jour, à 0"731 du meilleur temps, sa meilleure performance (1'59"676) étant justement à mettre au profit de son premier run. Il n'a par la suite retrouvé la fenêtre des 1'59 que deux fois, peu avant 13h. Mais l'essentiel est ailleurs, car il a quoi qu'il arrive obtenu de premières réponses quant à sa condition.

"C'était plus ou moins le plan : faire autour de 30-35 tours le premier jour, demain essayer d'arriver à 45 tours, et le dernier jour on verra… essayer de survivre !" sourit-il. "On suit le plan. C'est plus ou moins ce à quoi on s'attendait, mais il est vrai que j'ai eu du mal dans plus de domaines que ce à quoi je m'attendais au début."

"Je m'attendais à souffrir sur les freins mais pas tellement dans les lignes droites ou dans les virages à droite, or je pouvais à peine toucher le sol avec mon coude", explique-t-il, lui qui a accumulé 250 heures de rééducation au cours des dix dernières semaines.

"Ce qui est important, ceci dit, c'est que du début à la fin mon épaule soit restée plus ou moins stable, et d'ailleurs même maintenant elle n'est pas plus douloureuse. L'année dernière, elle était plus douloureuse l'après-midi alors cela signifie que cette année, certes, je n'ai pas de forces, mais il faut juste que je sois patient", souligne Márquez, qui cherche à voir le côté positif des choses : "Je pense que ce sera un bon test pour moi pour que je progresse et que ça me serve en quelque sorte de rééducation sur la moto."

Malgré ses difficultés, le #93 garde l'espoir de pouvoir tirer des conclusions de ce premier test de pré-saison. "On a testé le nouveau moteur et si mon corps le permet, on va plus entrer dans les détails", indique-t-il. "Je ne me sens pas à l'aise, mais j'ai un rythme acceptable pour continuer à faire évoluer la moto", souligne-t-il.

partages
commentaires
Test Sepang, J1 - Quartararo leader avant la pluie

Article précédent

Test Sepang, J1 - Quartararo leader avant la pluie

Article suivant

Quartararo en tête à Sepang : "Cette journée ne compte pas"

Quartararo en tête à Sepang : "Cette journée ne compte pas"
Charger les commentaires
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021