Petrucci : Aller en Superbike avec Ducati n'est pas le plan A

Le pilote Ducati espère pouvoir convaincre qu'il mérite de rester en MotoGP lorsque les Grands Prix reprendront… à condition que le marché l'attende !

Petrucci : Aller en Superbike avec Ducati n'est pas le plan A

La date du coup d'envoi du championnat reste pour l'heure incertaine, suspendue à l'évaluation des autorités espagnoles qui doivent donner leur feu vert pour que les deux Grands Prix espérés puissent avoir lieu à Jerez en juillet, et pourtant le MotoGP est sorti de sa torpeur ces dernières semaines. Comme pressé de cocher toutes les cases possibles avant de plonger dans une saison qui s'annonce intense, le championnat avance sur les questions extra-sportives en attendant que la compétition reprenne ses droits.

Ainsi, alors que la quasi-totalité des pilotes étaient sans contrat pour 2021, deux officialisations ont été faites pendant la période de confinement, verrouillant le line-up Suzuki pour les deux années à venir. Yamaha travaille également à la confirmation des pilotes de son équipe satellite, tandis que KTM espère confirmer ses quatre pilotes actuels avant la reprise des courses. Autant de guidons attractifs qui se retirent du marché, après les trois déjà attribués à Marc Márquez, Maverick Viñales et Fabio Quartararo au début de l'année.

Lire aussi :

Pour les pilotes qui savaient être attendus au tournant cette année, il est bien difficile de se positionner aujourd'hui, sans avoir encore pu faire leurs preuves en course. C'est le cas de Danilo Petrucci, reconduit par Ducati pour un an la saison dernière mais soumis à de récurrentes critiques pour l'irrégularité de ses performances. Face à un marché qui s'est déjà déchaîné, le pilote italien espère malgré tout avoir l'opportunité de démontrer qu'il mérite de garder sa place en 2021.

"Étant donné que l'on ne peut pas évaluer en piste la valeur des pilotes, je ne sais pas si cela a tellement de sens de prendre des décisions d'avenir en ce moment. Il est clair que cela ne concorde pas tellement avec la pensée qui règne en MotoGP, car plusieurs pilotes ont déjà signé. Les équipes officielles semblent vouloir avancer, mais pour ma part je préfère attendre de courir avant de commencer à parler de l'avenir", déclare le pilote italien à Motorsport.com.

Lorsque nous lui demandons si Ducati constitue son unique objectif pour 2021, Danilo Petrucci prend garde à ne se fermer aucune porte. "L'objectif est d'essayer d'avoir la moto la plus compétitive possible", nous répond-il. "Cette année, à la fin des tests, on a en quelque sorte abandonné en cours de route le travail que l'on menait pour essayer de faire fonctionner au mieux le nouveau pneu arrière sur notre moto, mais au Qatar ça allait déjà mieux. Il est clair que je voudrais être compétitif avec cette moto à l'avenir, mais je voudrais qu'il y ait de la part de tout le monde la volonté de continuer et de faire encore de belles courses ensemble. J'espère que tout dépend de moi et des résultats que j'obtiendrai cette année quand on recommencera enfin à courir", souligne-t-il sans détour.

Dernièrement, des rumeurs ont fait état d'un retour du pilote italien vers les dérivées de la série, où l'on évoque l'hypothèse selon laquelle un guidon officiel Ducati en WorldSBK pourrait lui être réservé. Il dément toutefois qu'un tel projet ait été élaboré à ce stade. "Je n'y ai pas encore pensé, d'autant que cette proposition ne m'est pas arrivée !" sourit-il, assurant vouloir faire du MotoGP sa priorité.

"Je pense pouvoir gagner en MotoGP. Je ne parle pas de gagner le championnat, mais j'ai au moins démontré que j'ai pu remporter une course et je voudrais le refaire", ajoute-t-il. "Il est clair que je voudrais continuer en MotoGP, mais avec une moto compétitive, afin d'essayer de me battre pour les premières places. Si ce n'est pas possible, je devrai regarder [les autres options] et peut-être rester chez Ducati mais en Superbike. Sincèrement, je n'y ai pas encore pensé. Disons que je préfère me concentrer sur le plan A et essayer de le mener à son terme, et puis je penserai éventuellement au plan B ensuite."

Propos recueillis par Matteo Nugnes

partages
commentaires
KTM ne modifiera pas son moteur, Aprilia si, selon Beirer

Article précédent

KTM ne modifiera pas son moteur, Aprilia si, selon Beirer

Article suivant

Continuer avec Suzuki, une évidence pour Joan Mir

Continuer avec Suzuki, une évidence pour Joan Mir
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021