Puig s'attend à voir Márquez dans le paddock cet été

Actuellement en convalescence, Marc Márquez pourrait assister à quelques Grands Prix MotoGP cet été, selon son team manager. Quant à sa reprise du pilotage, elle est évoquée avec prudence, sans qu'aucune date ne puisse être précisée à ce stade.

Puig s'attend à voir Márquez dans le paddock cet été
Charger le lecteur audio

Opéré le 2 juin, Marc Márquez observe actuellement une nouvelle longue convalescence faisant suite à l'accident qui a brutalement porté un coup d'arrêt à sa carrière, il y a près de deux ans. Victime d'une fracture de l'humérus droit dans une chute survenue au Grand Prix d'Espagne 2020, le champion espagnol en est à sa quatrième intervention, ayant dû composer avec une fragilité de l'os blessé, une infection et, sur la durée, une limitation de ses mouvements, le menant à quitter son entourage médical de Barcelone pour consulter à Madrid et même aux États-Unis.

Chez Honda, on prend son mal en patience en apportant tout le soutien nécessaire au #93. Mais alors que cette dernière intervention semble avoir apporté des résultats encourageants, Alberto Puig commence à envisager un retour de Márquez sur les circuits, dans un premier temps en tant qu'observateur.

"Il va probablement essayer d'assister à quelques courses pendant l'été pour voir quelles sont les nouvelles, ce qu'il y a comme développements et quels sont les plans. Nous serons heureux de l'accueillir sur le circuit", souligne le patron de l'équipe Repsol Honda, qui sait toutefois que le #93 souhaite garder un œil attentif sur le développement de la machine car la tendance actuelle le préoccupe. "Bien sûr qu'il est inquiet. Nous sommes tous inquiets", admet-il.

Alors que Honda subit à nouveau une baisse de ses performances depuis la mise entre parenthèses de la saison de son leader, les esprits semblent désormais tournés vers les solutions qui pourront être apportées sur la moto de 2023. Si la tradition est respectée, les essais des 6 et 7 septembre faisant suite au Grand Prix de Saint-Marin, à Misano, pourraient permettre au HRC de mener en piste une première version de son nouveau prototype.

Outre un rôle d'observateur, faut-il s'attendre à ce que le pilote catalan y prenne part en personne ? "Si c'est possible, ce serait bien qu'il essaye la moto de l'année prochaine après l'été, à la fin de l'année", admettait prudemment Alberto Puig en marge du week-end à Assen. "Ce serait ce qu'il y a de mieux, surtout pour nos ingénieurs, pour qu'ils comprennent la direction [à suivre]. Mais la priorité est la récupération complète de son bras. Cela ne fait aucun doute et c'est ainsi que nous allons procéder."

"Je n'ai pas de boule de cristal, mais je pense qu'il va bien depuis la dernière opération", reprend le responsable espagnol cette semaine, "et nous nous attendons à ce que cette fois tout aille bien pour lui. Tout se présente bien et il se sent bien. Les médecins sont satisfaits et chaque jour qui passe est plus positif. Maintenant, il s'agit de laisser l'os guérir et nous verrons bien."

Alors que sa convalescence était initialement estimée à cinq mois, aucune date de reprise n'est actuellement formulée pour Marc Márquez. On sait cependant qu'un prochain contrôle doit avoir lieu au mois de juillet et, surtout, que le pilote lui-même se prend à évoquer son espoir pour la suite.

Avec Charlotte Guerdoux

Lire aussi :

partages
commentaires
La course de Bastianini gâchée par son problème en Q1
Article précédent

La course de Bastianini gâchée par son problème en Q1

Article suivant

Razgatlioglu pourra parler avec "n'importe quelle marque" MotoGP pour 2024

Razgatlioglu pourra parler avec "n'importe quelle marque" MotoGP pour 2024