MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Des douleurs aux côtes, mais pas de fractures pour Quartararo

partages
commentaires
Par :
19 nov. 2019 à 17:10

Le Français a été à l'origine de l'une des trois interruptions de la journée au drapeau rouge, mais il a échappé à toute blessure et se satisfait d'un programme intense lui ayant apporté des retours utiles.

Homme le plus actif en piste avec un total de 82 tours durant la première journée du test de Valence, Fabio Quartararo a aussi été le plus rapide, avec un meilleur temps de 1'30"163 établi cet après-midi. Le Rookie de la saison 2019 s'est toutefois illustré peu après par une chute dans l'insidieux virage 10, dans laquelle il a été passablement malmené. Ce soir, c'est le soulagement qui prime dans son stand, car il n'en garde pour seul souvenir que quelques douleurs.

Lire aussi :

"J'étais en mode time attack et je suis sorti avec un pneu avant légèrement usé. J'ai un peu perdu le contrôle sur la gauche et j'ai freiné un peu trop sur l'angle. J'ai juste poussé un peu trop au vu des conditions", explique-t-il au site officiel du MotoGP. Il ajoute au micro de Canal+ : "Je suis arrivé un petit peu trop fort, j'ai freiné un petit peu trop et c'est très facile de perdre le contrôle, surtout dans ce virage. Il y a deux virages qui sont vraiment critiques sur ce circuit, le 4 et celui-ci, et malheureusement j'ai fait cette faute dans ce virage."

"Ça va. J'ai un petit peu mal aux côtes. J'ai réussi à repartir et à faire quatre tours. C'était important de reprendre un bon feeling sur la moto et c'est réussi parce que j'ai pu faire de très bons tours avec des pneus très usés juste après la chute, je suis donc satisfait de ma journée", précise Quartararo, alors que les examens ont exclu tout fracture. Sa chute a toutefois été à l'origine de la troisième interruption de la séance sur drapeau rouge, après celles provoquées ce matin par Bradley Smith et Marc Márquez, le temps simplement que les motos accidentées soient évacuées.

Beaucoup de pièces à évaluer

Satisfait d'une journée qu'il décrit comme ayant été "très positive", le pilote Petronas Yamaha ne disposait pas aujourd'hui de la version 2020 de la M1 comme il s'y attendait, celle-ci étant réservée pour le moment aux officiels. Il a néanmoins reçu des pièces qu'il a pu évaluer tout au long de cette intense journée.

"Plus que de rouler énormément, il était surtout important d'essayer pas mal de pièces. On a essayé pas mal de choses, on a réussi à bien les comparer", explique-t-il. "On a testé principalement le bras oscillant en carbone, en faisant beaucoup de comparaisons entre l'aluminium et le carbone, et les ailerons. Ça a été positif, parce qu'on a identifié ce qui était positif et négatif dans les nouvelles pièces qu'on a testées. Demain on a un autre plan, pour en tester encore plus."

"Je n'ai pas vraiment choisi une des pièces que j'ai essayées comme étant meilleure ou pas, il faut vraiment qu'on regarde bien les datas, car même si c'est mieux ça l'est vraiment d'un tout petit peu. Mon ressenti a été pareil donc il faut comparer", souligne le Français. "C'est sûr que j'ai hâte d'essayer le nouveau modèle, mais il faut rester concentré sur les tests car même si on n'a pas la moto on a plein de choses à essayer."

Article suivant
Test Valence, J1 - Quartararo leader malgré une chute

Article précédent

Test Valence, J1 - Quartararo leader malgré une chute

Article suivant

Zarco "n'a pas été aussi proche" que Crutchlow du guidon Repsol

Zarco "n'a pas été aussi proche" que Crutchlow du guidon Repsol
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test Valence
Catégorie Jour 1
Lieu Valencia
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes SIC Racing Team
Auteur Léna Buffa