Le titre ? Les statistiques ? Quartararo n'a aucune pression

Bien qu'invaincu sur le début de la saison, Fabio Quartararo assure ne pas penser au championnat et rester concentré sur ses chances de victoire course après course.

Le titre ? Les statistiques ? Quartararo n'a aucune pression

Fabio Quartararo se présente à Brno dans une position inédite de leader du championnat, un leader incontesté après ses victoires sur les deux premières manches de la saison. Un leader également libéré − pour le moment − du plus redoutable prétendant au titre MotoGP, puisque Marc Márquez reste convalescent et devrait sortir de ces deux premiers mois de course avec un retard considérable dans la hiérarchie mondiale.

Pour autant, le jeune pilote français s'efforce de conserver le calme qui a caractérisé son approche des premières courses, et de ne pas se laisser envahir par une pression qu'on voudrait bien lui attribuer. La stratégie de Quartararo semble être avant tout de conserver la cool attitude qui le caractérise et de continuer à mettre à profit la maturité acquise durant son année de rookie en se concentrant à présent exclusivement sur les courses.

"Pour le moment, je ne pense pas au championnat. Ce n'est que notre troisième manche de la saison et je prends les courses les unes après les autres", assure-t-il. "C'est vraiment important. Je n'ai jamais été dans cette situation à ce niveau-là, mais je pense que penser au championnat alors qu'on n'en est qu'à la troisième course n'est pas la bonne façon de faire. Je ne pense donc qu'à cette course-ci."

"Je raisonne toujours de la même façon qu'avant. Je veux juste continuer à travailler comme on l'a fait à Jerez, j'étais très content d'être calme et on a vraiment bien travaillé. Pour le moment, je sens qu'on a le potentiel pour se battre pour le podium ou la victoire et je veux juste continuer comme ça et ne pas penser au championnat."

Lire aussi :

L'absence de Marc Márquez ne semble pas devoir troubler cette concentration. "On a tous commencé à Jerez en étant à 100% et c'est un sport où on prend beaucoup de risques et où on peut se blesser. Tout le monde peut se blesser sur cette course-ci ou en Autriche. Alors pour moi le championnat est le même, que Marc soit là ou pas", souligne Quartararo. "Il faut se battre pour ce que l'on veut et on travaille de la même façon, que Marc soit là ou pas. Pour nous le championnat est le même. Bien sûr, c'est un pilote qui est vraiment au top qui ne court pas avec nous, mais pour moi ce sera la même chose."

Il ne faut pas non plus chercher dans les statistiques une quelconque source de pression pour le pilote Petronas, même s'il est en capacité de devenir dimanche le premier pilote Yamaha à remporter les trois premières courses de la saison depuis Kenny Roberts en 1980… "Pour être honnête, les statistiques ne m'importent pas vraiment ! Je veux juste faire de mon mieux, ne pas y penser. Ça n'est pas quelque chose de très important pour moi. Ce à quoi je dois penser, c'est faire de mon mieux, travailler très dur le vendredi et le samedi. Si on a la possibilité de gagner dimanche, alors bien sûr on ira la chercher, mais je ne vais pas penser à ces statistiques une seule seconde."

Une Yamaha compétitive partout

Ses chances de victoires, Fabio Quartararo y croit, et ce même si l'on entre à présent dans un mois potentiellement moins favorable aux Yamaha. "Je pense que Jerez était une piste un peu meilleure pour nous, mais à mon sens la Yamaha est bonne sur tous les circuits", souligne-t-il. "C'est vrai qu'ici il y a pas mal de lignes droites et de côtes, mais il y a aussi beaucoup de virages. Notre moto tourne très bien, elle manque un peu de puissance mais on ne peut pas tout avoir."

"On va faire de notre mieux, avec la même mentalité, on veut travailler très dur pour voir quel sera notre potentiel pour dimanche, mais demain et samedi on va beaucoup travailler sur le rythme", prévient le pilote français, désormais focalisé sur la performance à livrer sur la durée et non plus sur les meilleurs temps des essais libres.

Reste toutefois à se détacher d'un autre élément, peut-être plus insidieux : le contexte très lourd dans lequel se déroule cette saison. Fabio Quartararo l'avoue, le test positif au COVID-19 de Sergio Pérez en F1 lui a procuré un peu de stress.

"Après les victoires, on fait la fête, on voit ses amis, on sort, mais là c'était assez étrange parce que quand je suis arrivé à la maison, je n'ai vu personne, j'ai tout le temps porté le masque. Je suis allé voir ma famille, mais je n'ai même pas pu embrasser ma mère pour qu'elle me félicite. J'avais un peu peur après avoir vu qu'un pilote de F1 avait le virus, franchement j'étais un peu stressé. Alors je n'ai rien fait de spécial, j'ai fait attention, tout le temps avec le masque, mais maintenant on est ici et on peut se concentrer pleinement sur la course."

partages
commentaires
Honda ne fixe pas de date pour le retour de Marc Márquez

Article précédent

Honda ne fixe pas de date pour le retour de Marc Márquez

Article suivant

Zarco veut mieux se qualifier pour exploiter la Ducati en course

Zarco veut mieux se qualifier pour exploiter la Ducati en course
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021