Quartararo veut que Yamaha prenne des risques

Fabio Quartararo a le sentiment que Yamaha adopte une approche trop prudente alors qu'il attend un développement plus audacieux pour être dans le coup.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Déçu de sa prestation au Grand Prix de France, où il estime qu'il aurait obtenu la huitième place sans les chutes survenues devant lui, Fabio Quartararo a quitté la Sarthe avec un message clair à l'intention de Yamaha : il va falloir prendre des risques pour éviter que les deux prochaines courses ne tournent au calvaire.

Lorsqu'il lui a été demandé s'il attendait quelque chose de la part de son équipe après s'être senti dans l'incapacité de dépasser pendant la course du Mans, le Champion du monde en titre a répondu : "Oui, on a besoin de quelque chose de leur part. Il faut qu'on prenne plus de risques. Il faut qu'on prenne un gros risque, car il y a maintenant deux courses qui arrivent et qui ont une ligne droite d'un kilomètre, alors on sait que si on ne fait rien ce sera un désastre."

"Si on regarde les autres, ils semblent beaucoup plus jouer avec les règles, avec tout", a suggéré le Français, interrogé par le site officiel du MotoGP. "On semble garder trop de marge, alors je pense que tout risque en termes de développement ou quoi que ce soit… S'ils trouvent quelque chose, [il ne faut] pas attendre trois ou quatre mois avant qu'on l'ait en course. Dès qu'on trouve quelque chose, [il faut] prendre le risque de le mettre en place et on verra comment ça se passe."

"Il faut en tout cas qu'on fasse quelque chose, parce que je ne sais pas comment je peux encore être premier au championnat étant donné que les premières courses ont été proches du désastre, même si les deux dernières ont été bonnes. On ne peut pas se permettre de finir quatrièmes sur une piste comme celle-ci [Le Mans], il fallait qu'on se batte pour beaucoup plus aujourd'hui", regrettait Quartararo après avoir tenté en vain de passer Aleix Espargaró pour monter sur le podium.

"Je pilote toujours à 100%, je ne baisse pas les bras. Il y a eu plusieurs chutes pendant la course, mais je me suis donné à 100% pour me battre pour le podium", assurait-il, partageant sa frustration alors qu'il s'est senti impuissant. "Si l'on perd cinq, six, sept ou huit mètres dans la ligne droite, devant moi j'ai des gars qui se battent pour des podiums et des victoires en MotoGP : je ne peux pas aller 10 km/h plus vite dans les virages pour essayer de dépasser."

"L'intention générale" de rester chez Yamaha ne change pas

Malgré des appels du pied qui traduisent toujours une certaine déception quant aux performances de sa moto, Fabio Quartararo semble désormais plus proche que jamais de prolonger son contrat avec son employeur. S'il a fallu de longues négociations alors que Yamaha faisait de ce renouvellement sa priorité dès le début de l'année, c'est précisément selon le manager du pilote à cause des garanties techniques que le Niçois avait besoin d'obtenir.

"En bref, la situation de Fabio est que l'on a été déçus cet hiver", a expliqué Éric Mahé à Canal+ pendant le week-end. "Donc on rentre beaucoup plus dans le détail que d'habitude sur les moyens qui sont mis en œuvre pour l'an prochain, pour le moteur mais aussi pour tout le reste. C'est ça qui prend un peu du temps, on cherche à avoir des garanties."

"Après, l'intention générale était de rester chez Yamaha avant le début de l'hiver. Ça, c'est resté, parce que Yamaha a donné sa chance à Fabio chez Petronas, il a été Champion du monde avec Yamaha l'année passée, donc il n'y avait pas une volonté de partir initiale. Par contre, il y a certains événements qui ont fait qu'on a été obligés de réfléchir, effectivement."

"Le retrait de Suzuki ne change rien pour nous. C'est dommage pour le sport parce que c'est une belle équipe et une bonne moto. Après, ça change plus pour les autres. Fabio, c'est le Champion du monde en titre donc tout le monde le veut, on va dire, on n'est pas à une option près dans le schéma des négociations."

Avec Basile Davoine

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Ducati se sent en position de force sur le marché des transferts
Article suivant Dovizioso face à un mur : des difficultés sans issue ?

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France