Rossi nouveau leader, "un exemple" selon Lorenzo

partages
commentaires
Rossi nouveau leader,
Par : Léna Buffa
26 avr. 2017 à 09:28

Pour la première fois depuis fin 2015, le Docteur a retrouvé la première place du championnat MotoGP, continuant d'enrichir son palmarès à désormais 38 ans.

Le deuxième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Podium : deuxième place pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, le deuxième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, le troisième, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Seul pilote à être systématiquement monté sur le podium sur les trois premiers rounds de la saison, Valentino Rossi a pris les commandes du championnat devant Maverick Viñales, auteur d'une première faute à Austin, et Marc Márquez, de retour dans le trio de tête grâce à son premier succès.

Après avoir lui-même obtenu son meilleur résultat de ce début de championnat à Austin, Jorge Lorenzo ne tarissait pas d'éloges sur son ancien coéquipier à l'heure de quitter le Texas. "Valentino démontre que le MotoGP est un championnat qui peut se gagner avec la régularité, en montant toujours sur le podium. Márquez a commis une erreur en Argentine et Viñales en a commis une ici. Ce sont trois podiums d'affilée pour Valentino, alors je le félicite", a déclaré le Majorquin.

"J'ai toujours dit que Rossi était un grand exemple pour tout le monde. À 38 ans, il travaille toujours au maximum, sans jeter l'éponge, et en plus il est leader du championnat", constatait avec admiration celui qui a partagé son stand durant sept saisons chez Yamaha.

"Une petite revanche"

Valentino Rossi admettait dimanche être surpris d'occuper la tête du championnat, lui qui ne s'est plus imposé depuis le Grand Prix de Catalogne disputé en juin dernier, mais qui vient d'enchaîner trois arrivées sur le podium alors qu'il a eu à composer avec quelques soucis d'adaptation à sa nouvelle machine en ce début de saison.

Le nouveau leader sait toutefois que la route est encore très longue et que la saison européenne qui s'apprête à commencer le mettra face à bien d'autres défis. Surtout, les deux pilotes qui se sont partagé les victoires à ce jour n'ont certainement pas dit leur dernier mot. "Ce ne sont que trois courses et il sera assurément très, très difficile de rester à cette position, surtout avec Viñales et Márquez qui sont toujours très rapides. Mais c'est déjà génial", se félicitait-il après la course texane.

En attendant de savoir avec quel scénario se poursuivra cette campagne, il est impossible pour le Docteur de ne pas avoir une pensée pour la dernière fois où il a occupé une position aussi avantageuse : "Je retrouve la tête du championnat pour la première fois depuis la fin de saison malheureuse de 2015, c'est donc une petite revanche."

Une revanche visiblement apaisée, un an et demi après avoir perdu le titre lors du dernier Grand Prix de la saison 2015, dans un contexte à l'époque très tendu qui l'opposait à Marc Márquez et Jorge Lorenzo. Aujourd'hui chacun des protagonistes de ce sombre moment a retrouvé le sourire et le sport suit son chemin…

Avec Oriol Puigdemont

Article suivant
GP des Amériques : les performances des équipes à la loupe

Article précédent

GP des Amériques : les performances des équipes à la loupe

Article suivant

Austin met l'Aprilia en échec, Espargaró veut passer à autre chose

Austin met l'Aprilia en échec, Espargaró veut passer à autre chose
Charger les commentaires