Poncharal : Aucun sens de faire des tours à plus de 10s du rythme

partages
commentaires
Poncharal : Aucun sens de faire des tours à plus de 10s du rythme
Par : Léna Buffa
8 sept. 2018 à 06:00

Le directeur du team Tech3 n'est pas satisfait par le manque de résultats de Hafizh Syahrin et il a profité des premiers essais de Misano pour tirer la sonnette d'alarme.

L.B., Misano - Hervé Poncharal n'est pas homme à se dérober quand on lui demande de dire ce qu'il pense, et Hafizh Syahrin en a fait les frais ce week-end, à Misano. Le directeur de l'équipe Tech3 a en effet abordé en toute franchise les difficultés que traverse actuellement son pilote et qu'il ne s'explique pas.

"Quand vous rencontrez ce type de difficultés, vous voudriez toujours savoir ce qui se passe, pour le régler. Franchement, je ne sais pas", concède-t-il auprès du site officiel du MotoGP. "Depuis quelques courses, il a plus de mal qu'au début de l'année et, franchement, je ne sais pas. J'ai parlé à son management, nous discutons encore ce soir [vendredi soir] avec lui et le management, mais il n'a pas vraiment l'air d'être là et de vraiment 'matcher' avec l'équipe, avec la moto. Je ne sais pas."

Lire aussi :

Pour autant, Poncharal ne peut rester stoïque face à certains résultats, à l'instar de ceux des EL1, où Hafizh Syahrin s'est classé avant-dernier, à 2"9 du leader. "Mis à part un petit problème technique sur la moto, il était parfois entre 11 et 17 secondes plus lent au tour, ce qui n'est pas normal', pointe-t-il. "J'ai parlé avec lui après, je voulais lui dire : 'S'il y a quelque chose qui ne va pas sur la moto ou que tu ne te sens pas bien sur la moto, rentre au stand et demande à l'équipe de travailler sur la moto'."

"Faire des tours à plus de dix secondes du rythme, cela n'a absolument aucun sens. Vous perdez le rythme, vous perdez tout, vous tombez dans un faux rythme. C'est incroyable de devoir parfois dire à des pilotes professionnels des choses basiques comme celles-là. Je ne sais pas."

Hafizh Syahrin, Monster Yamaha Tech 3
Hafizh Syahrin, Monster Yamaha Tech 3, Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS

Une perte de confiance dans l'avant

Face à un team manager aussi direct, Hafizh Syahrin brille, lui aussi, par sa franchise et c'est en toute honnêteté qu'il a commenté ces propos, concédant qu'il connaît en effet une baisse de performances depuis quelques courses. Ce week-end, alors qu'il est toujours leader du championnat des rookies, il veut avoir ses adversaires directs en ligne de mire, sachant que Franco Morbidelli occupe actuellement la dixième place au classement combiné, à 0"782 du leader, une seconde et demie plus rapide que le pilote Tech3.

"Nous en avons parlé", confirme le pilote. "Aucune équipe ne veut ces résultats, je le sais. J'essaye de comprendre dans quel domaine je suis très faible. Hervé a aussi eu des mots motivants pour m'aider. Je vais essayer de me rapprocher du reste des rookies, pour le moment je suis un peu loin de Nakagami et Morbidelli."

S'il devait donner une explication à cette baisse de performance, il s'agirait des sensations en berne qui sont les siennes sur la moto. "J'ai perdu ma confiance, je ne sais pas pourquoi. J'ai perdu mes sensations dans l'avant, c'est la raison pour laquelle je n'ai pas un bon feeling avec la moto en ce moment", explique-t-il. "J'ai commencé à connaître des difficultés à partir de Brno", poursuit-il. "Quand je relâche des freins, la moto ne m'aide pas à tourner, il faut que je reste sur les freins jusqu'au virage, je suis donc assez lent. Dans cette catégorie, de petites choses doivent être proches de la perfection."

Lire aussi :

Sa relation avec son équipe et de la méthode de travail sont-elles, par ailleurs, à contester ? "Non, l'équipe a beaucoup d'expérience et elle est très professionnelle, en comparaison avec moi, qui n'en suis qu'à ma première année avec une MotoGP", répond-il.

"Avec le team, nous avons de très bonnes relations, nous sommes comme une famille. On travaille dur, on essaye de comprendre, mais cela arrive parfois à tous les pilotes. Par exemple, au début de l'année, Lorenzo avait du mal à trouver [sa voie] et il a fini par trouver une meilleure position sur la moto", souligne-t-il. "Avec mon chef mécanicien, on essaye de comprendre, de se souvenir à partir de quand ça a manqué et de résoudre ce problème."

"Hervé m'a dit de travailler dur, que je n'avais pas besoin de stresser, d'essayer de prendre du plaisir", ajoute Hafizh Syahrin. "Je vais essayer de puiser dans cette motivation et de l'exploiter. Pour le moment, je ne sais pas pourquoi je suis en difficulté avec la moto et je veux vraiment être plus rapide et c'est la raison pour laquelle je mets tant de stress sur la moto ou moi-même."

Prochain article MotoGP
Pour Crutchlow, Avintia est "stupide" d'aligner Ponsson

Article précédent

Pour Crutchlow, Avintia est "stupide" d'aligner Ponsson

Article suivant

Les plus belles photos du vendredi à Misano

Les plus belles photos du vendredi à Misano
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Saint-Marin
Lieu Misano
Pilotes Hafizh Syahrin
Équipes Tech 3
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités