MotoGP GP d'Indonésie

Pour Viñales, l'insistance sur sa santé mentale "va trop loin"

Maverick Viñales estime que sa santé mentale est trop mise en avant dans les médias, alors qu'il l'estime "fantastique" et travaille dur pour gérer au mieux la pression.

Maverick Vinales, Aprilia Racing Team

Depuis le début de sa carrière en Championnat du monde, l'instabilité de Maverick Viñales a souvent été pointée du doigt, au point de désormais lui coller à la peau. Pourtant, grâce à son statut de Champion du monde Moto3, ses performances en Moto2 et ses victoires en MotoGP, il avait su faire oublier son coup de sang de 2012, lorsqu'il avait claqué la porte de son équipe à trois courses de la fin tandis qu'il jouait le titre.

Le scénario s'est pourtant reproduit l'an dernier, et avec dix ans de plus, ce qui avait été attribué à une erreur de jeunesse à l'époque n'a pas du tout été accepté de la même façon. Après plusieurs années compliquées, le divorce avec Yamaha en cours de saison a définitivement marqué l'Espagnol au fer rouge avec une étiquette de pilote au mental fragile.

"C'est quelque chose qui dure, surtout avec certaines personnes qui insistent tout le temps sur ma santé mentale. Ma santé mentale est fantastique, je ne pouvais pas imaginer une meilleure vie que celle que j'ai", a expliqué Viñales en marge du Grand Prix d’Indonésie. "Je suis concentré, mais parfois je m'attends à être à une place où je n'étais pas en mesure d'être les années précédentes pour plusieurs raisons, donc c'est normal qu'un athlète s'énerve lorsqu'il fait de son mieux mais que le résultat n'arrive pas."

Le pilote Aprilia a ainsi tenu à mettre les choses au clair en mettant en avant la trop grande importance accordée à ce sujet : "On ne peut pas prétendre qu'un pilote est un robot, parce qu'il a des sentiments. Nous avons tous des problèmes à la maison, nous avons tous des choses différentes, mais ce n'est pas pour ça qu'il faut insister et dire que vous avez des problèmes de mental. Ce n'est pas vrai, ma santé mentale est fantastique, je me sens super bien. Si elle était mauvaise, je ne piloterais tout d'abord pas une MotoGP. Mais ça devient lourd et ça va trop loin, car [les médias] insistent toujours en disant que mon problème c'est mon mental. Je ne crois pas, je sais où était le problème."

Ma santé mentale est fantastique, je me sens super bien.

Maverick Viñales

"Je dois progresser, je dois être meilleur chaque jour alors je travaille avec un psychologue, un kinésithérapeute, un entraîneur, je travaille avec mes ingénieurs, avec mes mécaniciens. Il faut travailler tous les jours."

Viñales peut compter sur le soutien d'Aprilia, qui a décidé de lui faire confiance en misant sur son talent, et en mettant à sa disposition un entourage spécifique censé l'aider à gérer la pression. Pour autant, avec un palmarès comme le sien et au vu des performances de son coéquipier Aleix Espargaró, il sait que les attentes sont hautes. "Votre valeur c'est votre dernière course donc il faut travailler très dur", a-t-il expliqué.

"Honnêtement, la pression est très difficile à supporter et je vois tous les gens qui attendent de moi que je sois devant et que je gagne. D'un côté c'est très bien car je sais que les gens croient [en moi] et attendent que je gagne. Mais d'un autre côté, si vous ne le faites pas, c'est difficile à supporter. Mais c'est bien, c'est une pression qui me fait toujours pousser un peu plus."

En apparence plus serein, l’Espagnol souhaite rassurer : "Je suis en chemin pour devenir la meilleure version de Maverick, alors j'y vais étape par étape, je ne me précipite pas." Même si la route est encore longue, après un Grand Prix du Qatar compliqué et loin de ce qu'il espérait, Viñales veut se laisser du temps et vise les courses européennes pour revenir aux avant-postes.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Fabio Quartararo sent qu'il "doit rebondir" à Mandalika
Article suivant Pol Espargaró a pour la première fois un "objectif de victoire"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France