MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
Prochain événement dans
39 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
53 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
67 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
81 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
95 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
109 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
123 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
130 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
144 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
151 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
165 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
193 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
200 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
214 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
228 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
249 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
263 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
271 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
277 jours
C
GP de Valence
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
291 jours

Avec Bayle, Zarco gagne "une vision sur l'ensemble du défi"

partages
commentaires
Avec Bayle, Zarco gagne "une vision sur l'ensemble du défi"
Par :
23 mai 2019 à 12:30

Le pilote KTM a effectué son premier week-end de course avec son nouveau coach, et semble satisfait de la vision et du soutien que celui-ci lui apporte.

Récemment officialisé au poste de coach de Johann Zarco, Jean-Michel Bayle a évolué aux côtés du pilote KTM tout au long du Grand Prix de France afin de l’observer et de commencer à mettre en place une méthode d'accompagnement adaptée à ses besoins. Ceux-ci concernent principalement son approche des courses, remise en question ces derniers temps par les difficultés qu’il rencontre avec le constructeur autrichien.

Lire aussi :

"Il y a des choses à travailler", explique Zarco, qui a pu constater l’apport de l’ancien pilote tricolore. "C'est plus une gestion du week-end. J'ai déjà mes routines avant la course et je sais faire, mais c'est plus une bonne énergie pour attaquer la course, ce qui n'était plus le cas sur les trois dernières car les performances en dents de scie me minaient beaucoup pendant un [Grand Prix]. Là, j'ai attaqué la course avec la mentalité qu'il fallait."

Au terme de l’épreuve française, ce début de collaboration semble donc aller dans le bon sens : "J'ai bien aimé. Même après la course. Sur le coup, j'étais déçu, ce qui est normal, car il y a de la fatigue et un sentiment d'impuissance, de ne plus arriver à piloter la moto. J'étais déçu, et on a pu discuter. Tout de suite, il me fait prendre une vision sur tout l'ensemble du défi, de ma moto, de mon travail avec l'équipe, et cela permet d'analyser avec beaucoup plus d'intelligence. Et finalement ça fait du bien."

Quelque chose à construire

Passé par les Grands Prix, l'Endurance et le motocross, Jean-Michel Bayle dispose d’une grande expérience des courses, notamment sur la partie technique, et celle-ci peut permettre à Zarco d’enfin se relâcher psychologiquement. L’ancien pilote "a pris beaucoup de notes" depuis le début de leur jeune collaboration, ce qui est très apprécié par son nouvel élève : "C'est quelqu'un qui connaît vraiment plein de domaines à un niveau poussé. C'est dur à dire, mais son travail englobe tout de même beaucoup de choses."

Lire aussi :

Ce Grand Prix de France n’a pas été simple pour le pilote français, qui a souffert en course et s’est battu contre sa machine pour aller décrocher les points de la 13e place. L’éventualité de devoir changer son style de pilotage pour s’adapter à la RC16 commence par ailleurs à se profiler à l’horizon et ne l’enchante guère. Pour autant, la présence de Jean-Michel Bayle devrait apporter un soutien fondamental à Johann Zarco pour avancer dans son nouveau défi, et les premières bases se sont donc révélées être positives au Mans. "C'était un début, une découverte et on construit aussi quelque chose ensemble", conclut-il.

Avec Guillaume Navarro

Article suivant
Rossi face à Dovizioso, un duel qui n'aura pas lieu en DTM

Article précédent

Rossi face à Dovizioso, un duel qui n'aura pas lieu en DTM

Article suivant

Márquez : "Le championnat, c’est de la résistance"

Márquez : "Le championnat, c’est de la résistance"
Charger les commentaires