Piste humide, contact avec Morbidelli : Zarco a perdu gros au départ

Johann Zarco a connu un premier tour très difficile à Brno, lors du Grand Prix de République Tchèque, mais reconnaît qu'il n'aurait pas pu terminer dans le top 10.

Piste humide, contact avec Morbidelli : Zarco a perdu gros au départ

Johann Zarco espérait au moins lutter pour la tête en début de course en République Tchèque, après s'être qualifié troisième. Mais ce qui est le meilleur résultat de KTM en qualifications en MotoGP s'est transformé en fiasco en course. Le pilote KTM n'a rien pu faire et le warm-up, terminé en dernière place, avait déjà lancé une alerte pour lui et son équipe, notamment quant à l'utilisation des pneus.

"C'était une course difficile", avoue le Français. "Nous savions que sur le sec, le rythme n'était pas là. J'ai eu quelques problèmes le matin et ça ne m'a pas aidé à être en confiance avant le départ. En course, le rythme ce week-end était sûrement moins bon que lors des Grands Prix précédents. Je veux tirer de la satisfaction d'avoir fini la course dans les points, et j'ai pu dépasser le gars devant moi : c'est la satisfaction que je garde."

Lire aussi :

"Le pneu arrière restait très froid [au warm-up]. Nous n'arrivions pas à les chauffer assez, ce qui est étrange. Je ne sais pas trop pourquoi, peut-être parce que c'était le matin, ou peut-être à cause de mon style, mais les pneus froids ne m'ont pas aidé à garder le rythme. Et ensuite, parce que j'étais lent, le pneu restait froid. La course était meilleure, il y avait plus de température. Même si je n'étais pas rapide : je l'étais plus que pendant le warm-up."

Un premier tour qui fait oublier la bonne qualification

La piste était encore mouillée au départ et les multiples tours de reconnaissance du Safety Car n'avaient pas aidé à sécher la partie droite de la piste, sur laquelle se trouvait justement le Français au départ. Face à une bonne moitié de la grille s'élançant sur le sec, il était évident que Zarco ne parviendrait pas à prendre un aussi bon départ que ses rivaux directs. 

"La partie droite était humide, et j'ai patiné au départ", regrette le pilote KTM. Je n'étais plus sur l'embrayage mais je patinais quand même, j'ai perdu immédiatement sept ou huit places au départ. Mais le rythme en course n'était de toute façon pas suffisant pour terminer dans le top 10. J'y travaille. Un mauvais feeling sur la moto et on n'arrive pas à l'améliorer. Nous sommes revenus sur certains réglages qui m'ont aidé à être plus à l'aise sur la moto, car je ne tombe pas, c'est très important. Maintenant, nous devons être un peu plus rapides."

Lire aussi :

Dans le premier tour, Johann Zarco a été au contact avec Franco Morbidelli, ce qui a fait chuter l'Italien ainsi que Joan Mir : "J'ai perdu énormément de positions au départ, et je me souviens avoir vu Fabio [Quartararo] et peut-être Aleix [Espargaró], j'étais derrière eux au virage 3. Je freinais, je ne pouvais pas aller à l'intérieur, donc j'étais un peu à l'extérieur, mais ça m'a ramené à l'intérieur dans le virage 4. J'étais à ma place, derrière Aleix et Fabio. Mais il est vrai que j'ai touché Franco. Je pense que Franco essayait de se rapprocher, mais j'étais totalement sur la droite de ma moto, je ne le voyais même pas. J'ai senti le contact, je ne savais pas s'il était tombé ou non, et il semble qu'il soit tombé, je suis vraiment désolé pour lui."

La KTM avait de nouvelles pièces, développées après les essais de Dani Pedrosa cet été, et Zarco a pu juger de leur efficacité, en attendant de tester de nouvelles choses ce lundi, toujours à Brno, où une journée d'essais aura lieu : "Les réglages et les nouvelles pièces ont aidé. Tout d'abord à être à l'aise, pour avoir un bon contrôle sur la moto, et nous voulons être rapides mais nous avons des problèmes que nous ne sommes pas capables de résoudre. [Lundi], je veux travailler, mais pas sur trop de choses, afin de bien contrôler la situation. Nous avons eu des progrès qui n'aident pas à aller plus vite, mais qui permettent de se sentir plus en sécurité sur la moto. Les choses se font pas à pas, je dois accepter cela."

partages
commentaires
Miller de retour sur le podium après une belle lutte face à Rins

Article précédent

Miller de retour sur le podium après une belle lutte face à Rins

Article suivant

Rossi : "Il faut travailler sérieusement pour combler notre retard"

Rossi : "Il faut travailler sérieusement pour combler notre retard"
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021