Toyota dévoile les raisons de la sortie de Kobayashi

Toyota a révélé qu'un problème de freins a coûté la victoire aux Champions du monde en titre Kamui Kobayashi, Mike Conway et José María López lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps, en ouverture du Championnat du monde d'Endurance 2021.

Toyota dévoile les raisons de la sortie de Kobayashi

Les problèmes de freins n'ont pas épargné la Toyota GR010 Hybrid #7 ce samedi, à Spa-Francorchamps. Après plusieurs alertes, l'Hypercar du trio Kamui Kobayashi, Mike Conway et José María López a été victime d'un énième blocage à l'approche du virage Bruxelles. En tête aux deux tiers de l'épreuve, Kobayashi a quitté la piste et s'est échoué dans le bac à gravier. La perte de temps a été considérable et la #7 est passée de la première place à la troisième au drapeau à damier, derrière la GR010 Hybrid #8, vainqueur, et l'Alpine A480 #36.

Selon le directeur technique de Toyota Gazoo Racing Europe, Pascal Vasselon, "une sensibilité des roues avant" est à l'origine de ce problème, des analyses poussées donneront plus de détails lors des prochains jours. Interrogé par Motorsport.com, Kobayashi a déclaré : "Nous avions un peu de mal avec le train avant mais le rythme était encore bon. Puis les roues avant se sont bloquées et, je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas pu les débloquer."

Lire aussi :

Conway, qui s'est chargé des premiers relais de la Toyota #7, a expliqué que lui et ses deux coéquipiers ont vécu des incidents tout au long de l'épreuve. "J'ai eu un blocage au premier virage, José María a eu un accrochage avec une GTE Pro, donc la voiture était vraiment difficile à conduire", a-t-il expliqué à Motorsport.com. "Nous avons eu quelques petits soucis, il faut en tirer les leçons et revenir plus fort la prochaine fois."

L'accrochage de López avec la Porsche 911 RSR-19 #91 de Richard Lietz à la chicane Bus Stop a entraîné une pénalité de passage par la voie des stands, appliquée par Kobayashi après sa sortie de piste. Au moment de celle-ci, le pilote japonais comptait environ 45 secondes d'avance sur la Toyota jumelle et 30 secondes sur l'Alpine de Nicolas Lapierre, Matthieu Vaxiviere et André Negrão, en deuxième position.

Lire aussi :

Dans l'autre garage nippon, la GR010 #8 de Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley a également vécu une course mouvementée, surmontant deux pénalités pour franchir la ligne d'arrivée avec un peu plus d'une minute d'avance sur l'Alpine LMP1. La Toyota victorieuse a dû effectuer une pénalité de 36 secondes au stand car le tuyau de ravitaillement a été retiré avant les 35 secondes exigées par le règlement Hypercar lors de la première immobilisation. La #8 a également reçu une pénalité de cinq secondes pour un "unsafe release". "À mi-course, nous ne pensions vraiment pas pouvoir gagner à cause des pénalités", a commenté Buemi. "Nous devons nous améliorer à cet égard, mais nous n'avons pas fait d'erreurs de pilotage."

"Ce qui est positif pour nous, c'est que nos deux voitures ont terminé la première course", a lancé Pascal Vasselon. "Ce qui est moins bien, c'est que nous avons commis plusieurs erreurs, notamment lors des premiers ravitaillements. Pour nous, c'était important de gagner la première course Hypercar [mais] ce fut difficile."

Les temps forts des 6 Heures de Spa-Francorchamps sont à revivre sur Motorsport.tv. Le mois prochain, le Championnat du monde d'Endurance se rendra au Portugal pour les 8 Heures de Portimão, le 13 juin.

partages
commentaires

Voir aussi :

La Toyota #8 Hypercar triomphe à Spa pour sa première sortie !

Article précédent

La Toyota #8 Hypercar triomphe à Spa pour sa première sortie !

Article suivant

Porsche et Penske : deux grands noms réunis en Endurance !

Porsche et Penske : deux grands noms réunis en Endurance !
Charger les commentaires
Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021