Réactions
Dakar Dakar

Loeb satisfait de laisser Peterhansel ouvrir la route lundi

Sébastien Loeb est passé tout près du scratch sur la 2e étape du Dakar, mais ce résultat lui convient parfaitement. Replacé au général, il laissera à Stéphane Peterhansel la lourde tâche d'ouvrir la route pour l'étape marathon.

#203 Bahrain Raid Xtreme Prodrive Hunter: Sebastien Loeb, Fabian Lurquin

Sébastien Loeb et Fabian Lurquin n'ont pas eu le temps de douter. Après une première étape qui aura été loin d'être une partie de plaisir, et que le duo avait clairement identifiée comme un mauvais moment à passer, la deuxième véritable spéciale du Dakar était davantage taillée pour leurs points forts ainsi que pour le Prodrive Hunter. Prétendants à la victoire finale, ils n'ont pas manqué le rendez-vous. 

Seulement 20e hier, le tandem a d'abord pu profiter de sa position de départ intéressante pour franchir les premières dunes de l'édition 2024, avant de passer à l'offensive sur un terrain de jeux beaucoup plus roulant que la veille sur plus de 400 km. 

"J'ai doublé huit ou neuf voitures dans la spéciale, donc je leur ai repris pas mal de temps", se félicite Sébastien Loeb, qui dresse un bilan positif de ce dimanche. "C'était une belle spéciale pour nous, une spéciale très longue. J'ai essayé d'attaquer tout du long."

Pourtant, le Français ne s'est pas adjugé le scratch. Cependant, sa deuxième place, à seulement 29 secondes du vainqueur du jour Stéphane Peterhansel, le contenterait presque davantage en pensant à la troisième étape de lundi, qui sera la première partie du marathon. 

"Je l'ai vu arriver derrière moi à la neutralisation, c'est vrai qu'il n'était pas très loin par rapport à sa position de départ. J'espère qu'il est devant... pour ouvrir la route !", espérait Sébastien Loeb à l'arrivée. L'Alsacien a donc été exaucé. 

Lire aussi :

Quoi qu'il en soit, la prestation du jour a de quoi nourrir la confiance, car elle a sollicité le pilotage du nonuple Champion du monde WRC, mais également les talents de navigateur de Fabian Lurquin. Et malgré quelques couacs sans conséquence, ils ont su éviter les pièges. 

"Aujourd'hui c'était une belle spéciale", insiste Sébastien Loeb. "Ce n'était pas comme hier, où le seul but était de préserver la voiture et les pneus. Là, aujourd'hui, c'était une vraie spéciale de pilotage avec un peu de tout : un peu de dunes, un peu de piste, un peu de hors piste... un petit peu de tout !"

"La navigation n'était pas simple, avec quelques trucs bien planqués, bien cachés... Je pense que l'on fait une belle spéciale. On a fait deux ou trois petites erreurs de navigation, mais jamais bien longtemps et on a vite retrouvé notre chemin. On a bien roulé."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Autos, 2e étape - Peterhansel égale Vatanen, Loeb sur le podium !
Article suivant Peterhansel avait "pris un vrai coup au moral d'entrée de jeu"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France