Albon compte sur l'immense expérience de son nouvel ingénieur

Alexander Albon débute une nouvelle collaboration au sein de l'écurie Red Bull Racing et compte beaucoup sur l'expérience que pourra lui apporter son nouvel ingénieur de course, Simon Rennie.

Albon compte sur l'immense expérience de son nouvel ingénieur
Charger le lecteur audio

À compter de ce week-end, Alexander Albon travaille avec un nouvel ingénieur de course chez Red Bull Racing. L'écurie de Milton Keynes a confirmé dans la semaine que Simon Rennie remplaçait Mike Lugg à ce poste, permettant ainsi au pilote thaïlandais de collaborer avec celui qui avait notamment accompagné Daniel Ricciardo dans des fonctions identiques par le passé. Alors qu'Albon a vécu trois premiers Grands Prix mitigés et s'est attiré des critiques, Red Bull dit vouloir tout faire pour le soutenir. Concernant ce changement dans son entourage, Albon assure qu'il s'agit d'une décision prise pour bénéficier d'un appui expérimenté à ses côtés, alors que la RB16 s'avère une monoplace difficile à comprendre en ce début de championnat. 

Lire aussi :

"Tout d'abord, il n'y a aucun problème avec mon ingénieur d'avant", tient à souligner Albon. "Actuellement, la voiture est compliquée à piloter et je crois que la décision de l'équipe était d'avoir une certaine expérience. Simon apporte ça. Il est en F1 depuis longtemps maintenant. Ceci étant dit, il comprend la F1 et j'espère qu'il nous emmènera dans la bonne direction."

La collaboration entre Albon et Rennie ne part pas de zéro puisque les deux hommes ont travaillé ensemble au simulateur ainsi que sur des essais la saison dernière. Aujourd'hui chez Renault, Daniel Ricciardo garde un souvenir brillant de son ingénieur de course et estime qu'il a joué un rôle décisif lorsqu'il a décroché ses premières victoires avec Red Bull. 

"Je pense avant tout que les relations entre pilote et ingénieur de course doivent d'abord et avant tout exister", fait remarquer l'Australien. "Il faut bien s'entendre, se comprendre l'un et l'autre, et Simon m'avait compris, il avait compris que parfois j'étais différent. Je crois que nous avions ce lien, cette alchimie, et ça m'a aussi aidé à avoir confiance en lui. Si nous étions tiraillés au sujet d'une voie à suivre, très souvent je lui donnais mon ressenti puis le laissais décider. Je savais qu'il prendrait la bonne décision. Ça peut paraître aussi simple que ça, mais je ne lui rends probablement pas justice. Il a énormément d'expérience et il est très bon, mais il faut avoir confiance l'un envers l'autre. En ce qui concerne Alex et Simon, je suis certain que ça va bien se passer. Chaque pilote est différent, mais j'ai connu de belles années avec Simon."

partages
commentaires
Le volant de Valtteri Bottas modifié pour éviter les départs volés
Article précédent

Le volant de Valtteri Bottas modifié pour éviter les départs volés

Article suivant

COVID-19 : Pérez assure avoir suivi "toutes les instructions de la FIA"

COVID-19 : Pérez assure avoir suivi "toutes les instructions de la FIA"
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021