Ses faiblesses identifiées, Alpine veut lancer sa saison à Imola

Alpine a eu confirmation de ses points faibles au GP de Bahreïn. L'équipe française compte sur des nouveautés et sur un week-end "propre" pour permettre à Fernando Alonso et Esteban Ocon de marquer leurs premiers points de la saison à Imola.

Ses faiblesses identifiées, Alpine veut lancer sa saison à Imola

Alpine a quitté Sakhir sans le moindre point. Pour sa première course sous ce nom, l'ancienne équipe Renault a vu Fernando Alonso abandonner en raison d'une surchauffe sur un frein, un emballage de sandwich étant venu se loger dans une écope, tandis qu'Esteban Ocon s'est classé à une modeste 13e place après un départ en fond de grille, conséquence des drapeaux jaunes dans son tour rapide en Q1 le samedi.

Ces mésaventures ne masquent pas le fait qu'Alpine était à distance de ses rivaux McLaren, Ferrari et AlphaTauri, tant dans les essais hivernaux que dans les essais libres du Grand Prix. Marcin Budkowski reconnaît que des progrès sont nécessaires sur l'A521 avant le GP d'Émilie-Romagne ce week-end. "Nous étions déçus de quitter Bahreïn les mains vides", déclare le directeur exécutif de la formation française.

"Le week-end de Bahreïn a confirmé certaines faiblesses de notre package et nous travaillons dur pour progresser et gagner les quelques dixièmes de seconde qui nous manquent actuellement pour nous battre à l’avant du peloton. Esteban et Fernando ont fait du bon travail durant le week-end, mais ils ont tous les deux composé dans l’adversité, Esteban en qualifications et Fernando en course. Nous visons donc un week-end propre [à Imola] pour qu’ils puissent montrer tout leur potentiel."

Comme Budkowski l'avait annoncé à Sakhir, Alpine va faire évoluer sa monoplace dès ce week-end : "Nous aurons une évolution du package aérodynamique pour ce Grand Prix", annonce le dirigeant. "De plus, nous avons quelques éléments à évaluer lors des essais du vendredi afin de nous aider à définir de nouvelles améliorations prévues sur les prochains rendez-vous."

Lire aussi :

"Il sera intéressant de voir les performances de notre voiture sur un tracé différent après n’avoir été qu’à Bahreïn pour les tests et la première course jusqu’ici cette saison", ajouté Budkowski. "Cela générera aussi de nouvelles données contribuant à notre effort de développement. L'équipe garde d’excellents souvenirs d’Imola avec notre podium l’an passé, donc c’est bon d’y revenir !"

Septième dans les premiers tours à Bahreïn, Fernando Alonso veut ouvrir son compteur à Imola, sur un circuit très différent et au cœur d'un groupe en milieu de grille où le moindre progrès peut permettre de faire la différence : "Nous devons nous battre pour marquer nos premiers points dimanche", estime le double Champion du monde. "J’espère que nous avons épuisé notre quota de malchance sur la saison à Bahreïn ! Nous en apprenons encore beaucoup sur la voiture et je m’attends à ce que les réglages, et bien sûr la météo, soient très différents de ce que nous avons connu à Bahreïn. Les écarts devraient être assez faibles et quelques dixièmes de seconde pourraient représenter un grand nombre de positions."

Alonso est impatient de retrouver Imola, circuit sur lequel il s'est imposé en 2005 en contenant les attaques de Michael Schumacher, déjà en portant les couleurs d'Enstone : "J’aime vraiment le circuit d’Imola et j’étais heureux de son retour au calendrier l’an dernier. La course avait été passionnante et certains changements apportés au tracé ont amélioré le spectacle depuis ma dernière visite il y a plus de dix ans. Cela change également d’être en Europe aussi tôt puisque nous arrivons généralement un peu plus tard dans l’année, quand l’été s’installe sur le continent. J’ai de bons souvenirs d’Imola, notamment avec notre victoire en 2005 sur la route de nos premiers titres la même année."

Lire aussi :

Esteban Ocon est lui aussi déterminé à entrer dans le top 10 à Imola, pointant du doigt la nécessité de sortir de la Q1 pour prétendre à un bon résultat ce dimanche : "Ce n’était pas le début de saison que nous espérions, mais il y a des points positifs à retenir et des domaines où nous savons que nous pouvons faire mieux", souligne le Français. "Nous allons donc à Imola en visant un meilleur résultat."

"À Bahreïn, partir 16e nous a tout simplement condamnés à devoir rattraper notre retard en course. Nous sommes conscients qu’il y avait une part de malchance, mais nous devrions être mieux placés pour jouer les points en nous qualifiant plus haut sur la grille. J’ai aussi un petit goût d’inachevé à Imola après mon abandon l’an dernier. Je veux y marquer des points et je suis extrêmement déterminé pour atteindre cet objectif."

partages
commentaires

Voir aussi :

La FIA évoque une annonce au sujet de l'hydrogène
Article précédent

La FIA évoque une annonce au sujet de l'hydrogène

Article suivant

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021