Formule 1 GP de Miami

Bottas a été distrait par les Mercedes dans ses rétroviseurs

Auteur d'une course solide à Miami, Valtteri Bottas a commis en fin de course une petite erreur qui lui a coûté la cinquième place face aux Mercedes.

Valtteri Bottas, Alfa Romeo C42, Lewis Hamilton, Mercedes W13, George Russell, Mercedes W13

Cinquième pendant la majorité du Grand Prix de Miami, Valtteri Bottas tenait ce beau résultat à portée de main avant d'être victime de l'intervention de la voiture de sécurité. Si la septième place demeure une excellente performance pour le pilote Alfa Romeo, il y a le regret d'avoir perdu l'avantage sur les deux Mercedes.

Céder face à George Russell était vraisemblable compte tenu des pneus neufs chaussés par le Britannique, mais Valtteri Bottas n'a pas pu tenter de résister puisque c'est une erreur et un petit contact avec le mur qui ont ouvert la porte simultanément aux deux Flèches d'Argent. Cette faute, le pilote finlandais l'assume, et l'explique par le fait qu'il devait alors énormément se préoccuper de ce qui se passait dans ses rétroviseurs avec la double menace représentée par Lewis Hamilton et George Russell.

"Tout se passait vraiment bien", explique-t-il. "J'espérais ce genre de course, jusqu'à la voiture de sécurité. George a eu la possibilité de s'arrêter pour chausser des mediums neufs et il s'est vraiment rapproché rapidement. Alors qu'il dépassait Lewis, je suivais ce qu'ils faisaient dans mes rétroviseurs, car ils se rapprochaient et je pensais que je devais fermer la porte, ou quelque chose comme ça. Et j'ai freiné une fraction de seconde trop tard. J'ai raté un tout petit peu la corde, puis je suis arrivé sur la partie sale de la piste et, même si j'allais lentement, j'ai sous-viré vers le mur. Heureusement, je n'ai rien cassé et je n'ai pas crevé."

Si résister à George Russell paraissait difficile, Valtteri Bottas estime qu'il aurait au moins pu contenir son ancien coéquipier Lewis Hamilton jusqu'à l'arrivée. "Je ne vois pas pourquoi je n'aurais pas pu", estime-t-il. "Quand George a chaussé les pneus neufs, ça a tout changé, donc la voiture de sécurité a été une malchance pour moi, mais c'est comme ça."

Dans les points pour la quatrième fois en cinq Grand Prix, l'ex-pilote Mercedes confirme les bonnes dispositions d'Alfa Romeo en ce début de saison. Le résultat de Miami est d'autant plus significatif que le temps de roulage de Valtteri Bottas en début de week-end a été réduit par une sortie de piste puis des problèmes techniques en essais libres.

"C'est un bon redressement de la situation par rapport à vendredi", résume-t-il. "Le rythme de course était très proche de celui des Mercedes, donc c'est bien de voir que l'on peut vraiment se battre avec eux. C'est dommage de ne pas avoir terminé cinquième, mais septième ça reste bon. C'est un Grand Prix où il n'y a pas eu d'abandon devant moi. On se battait pour la cinquième place avec cette voiture, et nous verrons bien à Barcelone, où nous essaierons d'apporter quelques nouvelles pièces."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Sergio Pérez privé de 30 ch... et de podium !
Article suivant Ferrari pense que Red Bull ne tiendra pas ce rythme de développement

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France