Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
55 jours
09 mai
Prochain événement dans
61 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
92 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
100 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
117 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
135 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
148 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
176 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
183 jours
12 sept.
Course dans
190 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
204 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
208 jours
10 oct.
Course dans
218 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
233 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
240 jours
07 nov.
Course dans
247 jours

Bottas : "J'ai pu passer pour un con" face à Russell

Valtteri Bottas le sait : son image a pu être écornée par la performance de George Russell à Bahreïn.

Valtteri Bottas a connu un week-end éprouvant à Bahreïn, et il a conscience d'avoir vu son image souffrir de la manière dont George Russell a été extrêmement performant dès son premier week-end chez Mercedes. Le Britannique remplaçait Lewis Hamilton, forfait en raison du COVID-19, et il a saisi sa chance au point d'avoir flirté plus que jamais avec la pole position puis la victoire. Surtout, il a mis le Finlandais sous l'éteignoir pendant toute la course, provoquant une situation gênante pour celui-ci, si tant est que l'on s'attarde sur la lecture brute du résultat.

Huitième à l'arrivée, après l'erreur "monumentale" commise par Mercedes dans les stands puis la crevaison dont a été victime Russell, Bottas assure que malgré son mauvais départ, il était toujours en lice pour la victoire avant la deuxième intervention de la voiture de sécurité, qui a bouleversé la course. Il venait en effet de réduire l'écart de huit à cinq secondes avec Russell, et espérait une explication finale. "Avec les pneus mediums, je savais que dans le premier relais la position en piste serait importante, donc c'était évidemment malheureux de la perdre", confie Bottas. "Mais dans le second relais, je le rattrapais et j'avais un bon rythme. Je savais donc que tout serait ouvert et que nous allions probablement mener un beau combat. Je savais que tout était encore à jouer, surtout vers la fin du relais avec les pneus durs."

Lire aussi :

Avant le début du week-end, Bottas avait admis qu'il ne serait pas bon pour lui d'être en délicatesse face à Russell. Le constat est rude pour le Finlandais et il a conscience de l'interprétation qui peut être faite depuis l'extérieur, à laquelle il n'a jamais songé pendant le Grand Prix. "En course, j'ai essayé de faire du mieux possible, et je savais que ce serait long, donc je ne pensais pas à ce genre de choses", précise-t-il. "Mais maintenant que j'y pense, c'est sûr, quand on ne sait pas tout, j'ai pu passer pour un con et pour un idiot complet. Ce n'est pas terrible. C'était une mauvaise course de ma part, et il sera facile pour chacun de dire qu'un nouveau gars est arrivé, et qu'il a battu celui qui était dans l'équipe depuis des années. Ce n'est donc pas idéal. Mais les gens qui savent ont conscience des performances, ils savent ce que le résultat final aurait pu être. Je ne sais pas quoi dire, vraiment. Ce week-end n'est pas idéal, naturellement."

Outre le départ raté qui a permis à Russell de prendre l'avantage au premier virage, c'est surtout le dépassement du Britannique sur Bottas au virage 5 qui a marqué les esprits. L'image est cruelle, mais Bottas rappelle que son coéquipier était en pneus neufs, tandis que lui se débattait avec des pneus durs usés qui avaient plus d'une vingtaine de tours à leur actif. "C'était un cauchemar avec ces pneus durs usés, qui avaient déjà perdu de la température lors de l'arrêt au stand", décrit-il. "Contre des gars en pneus mediums neufs, j'étais une proie facile. C'était une situation cauchemardesque."

George Russell, Mercedes F1 W11 et Valtteri Bottas, Mercedes F1 W11 se battent

partages
commentaires
Le confinement inédit de la F1 pour rouler à Abu Dhabi

Article précédent

Le confinement inédit de la F1 pour rouler à Abu Dhabi

Article suivant

Mercedes : Un duo Hamilton-Russell pourrait créer "la tourmente"

Mercedes : Un duo Hamilton-Russell pourrait créer "la tourmente"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Valtteri Bottas , George Russell
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021