Résumé de course
Formule 1 GP d'Arabie saoudite

Course - Pérez emmène un nouveau doublé Red Bull

Sergio Pérez a remporté un Grand Prix d'Arabie saoudite plutôt calme, sans grande concurrence. Son coéquipier Max Verstappen est remonté de la 15e place pour offrir un doublé à Red Bull.

Le départ de la course

Sergio Pérez s'élançait de la pole position devant Fernando Alonso, George Russell et Carlos Sainz à l'issue de qualifications inhabituelles au Grand Prix d'Arabie saoudite : tombé en panne, Max Verstappen était relégué au quinzième rang, alors que Charles Leclerc, pénalisé, était douzième.

Lire aussi :

Tous les pilotes ont pris le départ en pneus mediums, à l'exception de Leclerc et Lando Norris en tendres, tandis que Lewis Hamilton (septième) et Logan Sargeant étaient en durs.

À l'extinction des feux, c'est le doyen du plateau, Alonso, qui s'est emparé de la tête de l'épreuve grâce à un meilleur envol que celui du poleman, ce dernier conservant néanmoins la deuxième place... mais le pilote Aston Martin faisait l'objet d'une enquête des commissaires pour avoir été mal positionné sur la grille de départ, et il a été pénalisé de cinq secondes.

Russell était troisième, alors que Lance Stroll a réalisé une magnifique manœuvre par l'extérieur sur Sainz pour s'emparer de la quatrième place. Oscar Piastri est rentré au stand à la fin du premier tour pour changer d'aileron avant après une touchette avec l'Alpine de Gasly, suivi par son coéquipier Norris au passage suivant, alors que Leclerc et Verstappen avaient grappillé quelques positions, neuvième et treizième.

Alonso n'a pas résisté outre mesure à Pérez quand ce dernier a attaqué au quatrième tour pour s'emparer de la tête de la course, non sans faire un blocage de roue. Par la suite, Leclerc s'est défait d'un Gasly coincé derrière la Mercedes de Hamilton en durs. Le septuple Champion du monde était dans le viseur des commissaires pour avoir zigzagué en ligne droite ; il a toutefois vite cédé aux assauts du Monégasque pour la septième place, dans la neuvième boucle. Verstappen, lui, était remonté dans le top 10, avant de se défaire de Gasly et de Hamilton.

Stroll est le premier des leaders à être rentré au stand, dès le 13e des 50 tours au programme, passant des mediums aux durs. Sainz a fait de même deux boucles plus tard et a fait l'overcut à Stroll, la mise en température des gommes à bandes blanches étant manifestement lente. Leclerc a changé de pneus au 16e tour, délaissant les tendres pour les durs ; lui aussi a fait l'overcut à Stroll, s'intercalant entre son coéquipier et le Canadien.

L'abandon de Stroll rebat les cartes

C'est alors que Stroll s'est immobilisé en bord de piste, victime d'un problème technique. La course a été neutralisée par la voiture de sécurité, au grand dam des Ferrari. Pérez, Alonso, Russell, Verstappen et Hamilton en ont profité pour changer de pneus avec une perte de temps moindre. Ce top 4 est resté inchangé, tandis que Hamilton a perdu une place au profit de Sainz... mais pas de Leclerc, qui s'est plaint d'un manque de communication de son ingénieur de course vis-à-vis de cette situation.

Avec ses pneus mediums, Hamilton est parvenu à prendre l'avantage sur Sainz dans le deuxième tour après le restart, à la réaccélération du virage 2. Verstappen, lui, s'est aisément défait de Russell et d'Alonso à l'aide du DRS.

Au 30e tour, Pérez menait avec cinq secondes d'avance sur Verstappen, dix sur Alonso, 12 sur Russell, 13 sur Hamilton, 16 sur Sainz, 18 sur Leclerc et 21 sur Ocon. La course s'est stabilisée jusqu'à ce que Verstappen se plaigne de son arbre de transmission au 37e passage, cette même pièce qui l'avait trahi en qualifications. Mais chez Red Bull, on n'était pas inquiet, à raison ; le top 8 n'a pas évolué, et la course s'est achevée avec le même classement qu'à la mi-course.

Auteur du meilleur tour en course dans le tout dernier tour après s'être agacé à la radio que Red Bull ne donne pas la priorité à cet exercice, Verstappen a conservé la tête du championnat avec un petit point d'avance sur son coéquipier. Alpine a obtenu une moisson satisfaisante avec Esteban Ocon huitième et Pierre Gasly neuvième, tandis que Kevin Magnussen a chipé le point de la dixième place à Yuki Tsunoda à quelques tours du but.

Saudi Arabia Grand Prix d'Arabie saoudite 2023

P. Pilote Constructeur Tours Écart
1 Mexico Sergio Pérez Red Bull 50  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 50 5.355
3 Spain Fernando Alonso Aston Martin 50 20.728
4 United Kingdom George Russell Mercedes 50 25.866
5 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 50 31.065
6 Spain Carlos Sainz Jr Ferrari 50 35.876
7 Monaco Charles Leclerc Ferrari 50 43.162
8 France Esteban Ocon Alpine 50 52.832
9 France Pierre Gasly Alpine 50 54.747
10 Denmark Kevin Magnussen Haas 50 1'04.826
11 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 50 1'07.494
12 Germany Nico Hülkenberg Haas 50 1'10.588
13 China Zhou Guanyu Alfa Romeo 50 1'16.060
14 Netherlands Nyck de Vries AlphaTauri 50 1'17.478
15 Australia Oscar Piastri McLaren 50 1'25.021
16 United States Logan Sargeant Williams 50 1'26.293
17 United Kingdom Lando Norris McLaren 50 1'26.445
18 Finland Valtteri Bottas Alfa Romeo 49  
  Thailand Alexander Albon Williams 27  
  Canada Lance Stroll Aston Martin 16  

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent LIVE streaming - Suivez le GP d'Arabie saoudite en direct !
Article suivant Max Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP d'Arabie saoudite 2023

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France