Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
14 août
EL1 dans
08 Heures
:
30 Minutes
:
11 Secondes
04 sept.
EL1 dans
21 jours
11 sept.
Prochain événement dans
27 jours
25 sept.
EL1 dans
42 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
55 jours
23 oct.
Prochain événement dans
69 jours
31 oct.
Prochain événement dans
77 jours

Horner révèle les circonstances du crash de Verstappen en Hongrie

partages
commentaires
Par :
23 juil. 2020 à 14:26

Insistant sur l'exploit des mécaniciens Red Bull en Hongrie, Christian Horner révèle également ce qui s'est produit lors de la sortie de piste de Max Verstappen pendant le tour de mise en grille.

C'est l'une des images fortes que l'on retiendra du Grand Prix de Hongrie : Max Verstappen dans les barrières de protection lors de son tour de mise en grille, puis le travail phénoménal de ses mécaniciens en un temps record avant qu'il ne les récompense par une belle deuxième place en course. Le Néerlandais aurait pu tout perdre avec cet incident, dont il a assumé la responsabilité mais qui est aujourd'hui davantage expliqué. Le manque de prudence du pilote a pu être pointé du doigt, compte tenu des conditions d'adhérence précaires de la piste humide lors de son accident, mais le rythme qu'il a adopté était en partie nécessaire. 

"Il attaquait pour chercher où était le grip et essayait de synchroniser le huitième rapport [de boîte de vitesses] en allant vers le virage 12, et il faut être à fond pour effectuer cette synchronisation", révèle Christian Horner, directeur de Red Bull Racing. "Le circuit était plus glissant que ce qu'il pensait et les pneus étaient plutôt froids, personne n'en croyait ses yeux lorsqu'il est sorti de la piste et a heurté les barrières. Heureusement, il a réussi à maintenir le moteur en marche et à repartir. Nous ne savions pas quelle était l'étendue des dégâts et il a fallu décider rapidement s'il fallait le faire rentrer au stand. Nous avons décidé de l'envoyer sur la grille pour voir si nous pouvions faire le travail de manière à ce qu'il ne perde pas sa position."

Lire aussi :

Dès lors, les mécaniciens Red Bull ont réalisé un petit exploit en parvenant à remettre en état la RB16, qui avait été sérieusement amochée au niveau du train avant. Un exercice en direct, à quelques minutes seulement du départ, salué par tous.

"Ce qui est amusant, c'est que ça ne me stressait pas", confie Horner. "Je me suis dit que si quelqu'un pouvait réparer, c'étaient bien nos mécaniciens. Il faudrait être un pianiste sensationnel pour pouvoir travailler avec vos mains dans l'espace dont ils disposent, tant ces voitures ont un design resserré. Les autres mécaniciens sur la grille ont applaudi nos gars. C'était le summum du travail d'équipe, les voir tous travailler ensemble contre la montre et réussir à faire le travail."

"Ils ont fait du bruit dans le garage, puis évidemment ils ont dût se calmer car ce sont les mêmes mécaniciens qui font les arrêts au stand et ils ont fait l'arrêt le plus rapide en course pour la troisième fois de suite. C'était une performance collective phénoménale."

Des mécaniciens se précipitent pour changer l'aileron avant de Max Verstappen, Red Bull Racing

Hockenheim n'est plus dans la course pour organiser un Grand Prix

Article précédent

Hockenheim n'est plus dans la course pour organiser un Grand Prix

Article suivant

De la Rosa : La nouvelle génération ne courra pas jusqu'à 40 ans

De la Rosa : La nouvelle génération ne courra pas jusqu'à 40 ans
Charger les commentaires