Résumé d'essais libres
Formule 1 GP d'Australie

EL1 - Sainz meilleur temps entre les drapeaux rouges

Carlos Sainz a signé le meilleur chrono d'une première séance d'essais libres interrompue à deux reprises sur le circuit de Melbourne.

Carlos Sainz Jr., Ferrari F1-75

Deux ans après un week-end de triste mémoire, COVID-19 oblige, la Formule 1 retrouve Melbourne et le Grand Prix d'Australie. Et cette fois, pas d'annulation, les monoplaces ont pris la piste ! Le tout sur un circuit new look puisque les organisateurs ont revu leur copie sur l'Albert Park, entièrement resurfacé et avec pas moins de cinq modifications pour rendre le tracé plus rapide, un peu moins étroit par endroits et plus adapté aux F1 modernes. 

Cette première séance a aussi marqué le retour de Sebastian Vettel, absent lors des deux premiers Grands Prix après avoir contracté le COVID. Chez Haas, le doute a un temps entouré la participation de Kevin Magnussen. Malade la nuit dernière, le Danois s'est reposé autant que possible et n'a pas pris part à la traditionnelle conférence de presse mais il était bien dans son baquet pour ces EL1, où il a pris la piste avec une demi-heure de retard. 

Des EL1 disputés dans des conditions plutôt idéales, telles qu'elles devraient l'être tout au long du week-end australien, avec 21°C dans l'air et 37°C sur la piste.

Red Bull a profité du début de séance pour mener des essais comparatifs de son aileron avant sur la monoplace de Sergio Pérez, également équipée d'imposantes grilles de capteurs pour les premiers tours. Pendant ce temps, Lando Norris a fixé une première référence en 1'23"066 avec les gommes mediums, alors que Lance Stroll a été gêné par Lewis Hamilton mais qu'aucune enquête n'a été ouverte. En pneus tendres, Max Verstappen a rapidement abaissé la marque en 1'21"625 avant de l'améliorer à plusieurs reprises jusqu'en 1'20"909.

Lire aussi :

En ce premier quart d'heure de prise de repères, le virage 3 a été le théâtre de plusieurs blocages de roue, auxquels se sont notamment livrés Carlos Sainz, Fernando Alonso et Lewis Hamilton. Kevin Magnussen y a fait une excursion dans les graviers un peu plus tard. 

La séance été interrompue par un drapeau rouge après une vingtaine de minutes, quand Sergio Pérez a perdu un élément de sa monoplace dans la ligne droite des stands. Une interruption assez courte qui n'a pas vraiment eu d'incidence sur le roulage.

De retour en piste et toujours en pneus tendres, Max Verstappen a repris sa marche en avant et sa recherche des limites, améliorant son chrono en 1'20"857. Le Néerlandais a été battu dans la foulée par Charles Leclerc et les deux hommes forts du début de saison se sont plusieurs fois échangé le meilleur temps, avant que Carlos Sainz ne tente de les mettre d'accord en 1'19"806.

Fernando Alonso est parti à la faute en EL1.

Fernando Alonso est parti à la faute en EL1.

Plusieurs enquêtes ont par ailleurs été ouvertes pour des pilotes en ayant gêné d'autres en piste et seront étudiées par les commissaires après la séance, visant notamment Carlos Sainz et Lance Stroll. Quant à Fernando Alonso, il est parti deux fois à la faute, notamment dans le virage 11, où il a repris la piste sans conséquences après un tête-à-queue. Charles Leclerc a également fait un passage dans les graviers du premier virage, après un essai de départ réalisé en bout de pitlane. 

À l'entame du dernier quart d'heure, le drapeau rouge a de nouveau été brandi. Le retour de Sebastian Vettel dans l'Aston Martin a été entravé par un sérieux problème moteur qui a immobilisé l'AMR22 avec une fumée blanche. Fidèle à son habitude, le quadruple Champion du monde s'est chargé lui-même de mettre des coups d'extincteur sur sa monture.

La séance a été relancée pour les dix dernières minutes mais le chrono de Carlos Sainz n'a pas été battu, et l'Espagnol débute donc le week-end en tête après avoir souffert face à son coéquipier lors des deux premières manches. Et ce même s'il a frôlé la correctionnelle en rattrapant de justesse un travers en fin de séance, tandis que Charles Leclerc est à nouveau passé par les graviers. Sainz emmène donc un doublé Ferrari devant les deux Red Bull, sur une piste encore très sale et en constante évolution, rendant pour le moment peu lisible la hiérarchie. 

Australia GP d'Australie - Essais Libres 1

P. Pilote Constructeur Moteur Tours Temps Écart
1 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari Ferrari 24 1'19.806  
2 Monaco Charles Leclerc Ferrari Ferrari 21 1'20.377 0.571
3 Mexico Sergio Pérez Red Bull Red Bull 20 1'20.399 0.593
4 Netherlands Max Verstappen Red Bull Red Bull 22 1'20.626 0.820
5 United Kingdom Lando Norris McLaren Mercedes 22 1'20.878 1.072
6 France Esteban Ocon Alpine Renault 27 1'21.004 1.198
7 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes Mercedes 26 1'21.027 1.221
8 Australia Daniel Ricciardo McLaren Mercedes 23 1'21.155 1.349
9 Spain Fernando Alonso Alpine Renault 21 1'21.229 1.423
10 Finland Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari 23 1'21.247 1.441
11 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri Red Bull 26 1'21.289 1.483
12 United Kingdom George Russell Mercedes Mercedes 26 1'21.457 1.651
13 Germany Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes 18 1'21.661 1.855
14 France Pierre Gasly AlphaTauri Red Bull 26 1'21.701 1.895
15 China Zhou Guanyu Alfa Romeo Ferrari 21 1'21.821 2.015
16 Canada Lance Stroll Aston Martin Mercedes 24 1'21.869 2.063
17 Thailand Alexander Albon Williams Mercedes 25 1'22.754 2.948
18 Denmark Kevin Magnussen Haas Ferrari 18 1'23.186 3.380
19 Canada Nicholas Latifi Williams Mercedes 25 1'23.924 4.118
20 Germany Mick Schumacher Haas Ferrari 15 1'24.349 4.543

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Mercedes doit être "totalement convaincu" pour apporter des évolutions
Article suivant Vettel sous enquête pour sa virée à scooter après les EL1

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France