Ferrari surpris par le rythme de Russell en qualifications

La stratégie mise en place par Ferrari lors des qualifications du GP d'Autriche de F1 a été battue en brèche par le rythme affiché par George Russell, d'après Carlos Sainz et Charles Leclerc.

Ferrari surpris par le rythme de Russell en qualifications

Chez Ferrari, la volonté était claire : éviter à tout prix d'avoir à s'élancer en pneus tendres. Aussi, les pilotes de la Scuderia ont disputé la Q2 avec les mediums, dans l'espoir d'accrocher le top 10 dans ces conditions. Las, ils ont finalement signé les 11e et 12e temps, synonymes d'élimination, ce qui leur offrira au moins le libre choix des gommes au départ.

Plus étonnant est la manière dont cette double élimination est arrivée puisque les deux hommes ont, entre autres, été devancés par George Russell, sur Williams, qui était en sus chaussé de pneus mediums également. Le Britannique a battu Carlos Sainz de 0"006 pour prendre la dixième position de la Q2.

Lire aussi :

Plus tard dans la soirée, une fois la pénalité pour Sebastian Vettel officialisée, Sainz est bien monté au dixième rang. Mais les pilotes Ferrari ont reconnu que leur équipe ne s'attendait pas à ce que Russell se montre aussi véloce.

"Partir en tendre demain était incontestablement le plan que nous voulions éviter", a déclaré Charles Leclerc à Motorsport.com. "Nous avons donc essayé en mediums, ça n'a pas fonctionné. Je suis un peu déçu parce qu'évidemment c'est un peu une surprise de voir la Williams devant nous aujourd'hui. L'idéal aurait été de passer avec les pneus mediums, mais ça n'a pas fonctionné pour nous."

"Pas le tour parfait. Mais si vous regardez les temps de Carlos et les miens, ils sont très, très proches. Je pense, bien sûr, que j'aurais pu faire un peu mieux ici et là. Il aurait probablement pu faire un peu mieux ici et là. Mais nous étions plus ou moins à la limite de la voiture. Voilà ce qui était possible aujourd'hui."

Sainz a pour sa part expliqué que la Scuderia savait que le plan était risqué et assumé. "Oui, nous le savions, mais nous préférions être P11 sur le medium que P5 sur le tendre, et c'était la priorité numéro un", a-t-il confirmé pour Motorsport.com. "Et nous avons choisi de faire ainsi. En fait, pour six millièmes, je ne suis pas entré en Q3 avec les mediums, et j'aurais peut-être pu viser le top 7. Mais c'est comme ça."

"Je suis sûr que nous pouvons trouver [où ont été perdus ces] six millièmes dans ce tour. J'ai été battu par Russell la semaine dernière en qualifications. Cette Williams est donc rapide, elle roulait à la huitième place [en course] la semaine dernière. Donc Williams a le rythme, évidemment il fait un très bon travail, et je le félicite."

"Mais ce n'est pas comme si nous n'avions pas tiré le maximum, parce que déjà la semaine dernière ils semblaient rapides. Je veux dire, c'est quoi six millièmes ? Donc il faut tout relativiser, et juste savoir que notre force, pour une raison ou une autre, sur ce circuit, c'est demain, et dimanche dernier nous étions très heureux après un samedi difficile, alors voyons si nous pouvons revenir."

Lire aussi :

"Je sens aussi que j'ai progressé par rapport au week-end dernier. J'étais un peu à côté de la plaque lors de ces qualifications, pour être honnête. J'étais heureux de sentir des progrès d'un week-end à l'autre sur la même piste. Je vois comment mon équipe d'ingénieurs et moi-même continuons à trouver un peu de temps au tour dans cette voiture d'un week-end à l'autre, et j'espère que cela se traduira aussi par un bon rythme de course, donc nous verrons."

Leclerc est également encouragé par le rythme sur les longs relais aperçu au GP de Styrie et qui lui a permis d'effectuer une remontée chirurgicale après un début de course catastrophique, mais est conscient qu'un certain nombre de concurrents seront sur la même stratégie que Ferrari. "Il est certain que cela nous donne de la confiance. Mais d'un autre côté, il y a pas mal de voitures devant nous qui auront une stratégie similaire à la nôtre, car elles ont pu se qualifier en Q3 avec les mediums, donc ça ne va pas être facile."

partages
commentaires

Voir aussi :

Bottas prêt à rejoindre une petite équipe pour rester en F1

Article précédent

Bottas prêt à rejoindre une petite équipe pour rester en F1

Article suivant

Stratégie - Les données avant la course du GP d'Autriche 2021

Stratégie - Les données avant la course du GP d'Autriche 2021
Charger les commentaires
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021