Ferrari ne tranche plus : "Vettel et Leclerc seront au même niveau"

La donne paraissait acquise, elle a désormais le mérite d'être claire : Sebastian Vettel et Charles Leclerc auront un statut similaire au sein de l'écurie Ferrari en 2020.

Ferrari ne tranche plus : "Vettel et Leclerc seront au même niveau"

Il y a un an, avant le début de la saison 2019, Mattia Binotto avait établi un statut différent entre Sebastian Vettel et Charles Leclerc, évoquant clairement une priorité qui serait donnée à l'Allemand en vue du championnat. La première campagne commune des deux hommes s'est toutefois déroulée avec quelques frictions, désobéissances et situations polémiques, et cette volonté s'est vite évaporée. Alors, au moment de présenter sa nouvelle monoplace pour 2020, Ferrari a édicté une réalité beaucoup moins ambigüe : ses deux pilotes seront sur un pied d'égalité cette année, libres de s'affronter. À condition, bien entendu, de ne pas réitérer l'accrochage controversé d'Interlagos…

"Charles a désormais une année d'expérience avec nous", rappelle Mattia Binotto. "Et je pense que, si l'année dernière nous avons parfois dit que Seb serait le premier pilote et Charles le deuxième, une année plus tard et tous les deux ayant prouvé qu'ils pouvaient se battre pour le meilleur résultat, ils seront au même niveau. Nous verrons bien. Ils peuvent tous les deux se battre pour être devant, tant que nous avançons. Alors laissons-les courir."

Lire aussi :

Malgré les nombreux épisodes survenus en 2019, le directeur de la Scuderia a toujours minimisé les faits et mis en avant l'intelligence de ses pilotes, avec lesquels les échanges ont été nombreux. Tous les deux l'assurent, la liberté qui leur est accordée passe par une ligne rouge évidente à ne pas franchir.

"Je crois que nous avons tous les deux retenu la leçon de ce qui s'est passé au Brésil", insiste Charles Leclerc. "Alors oui, bien sûr, nous sommes libres de courir l'un contre l'autre, mais d'un autre côté nous sommes coéquipiers. Il y a de nombreuses personnes qui travaillent en coulisses sur la voiture et pour nous, afin que nous soyons performants en piste. Encore une fois, nous sommes une équipe, donc des choses comme celles qui se sont passées au Brésil ne devraient pas arriver. J'ai vraiment appris de ça et les marges seront probablement un peu plus grandes pour que ce soit plus sûr."

Débuter la saison avec un statut parfaitement similaire pourrait apparaître comme une perte d'influence en interne de Sebastian Vettel, battu au championnat l'an passé par son nouveau coéquipier. Un raccourci que combat toutefois l'Allemand. "Pas vraiment, je ne vois pas ça comme ça", tempère le quadruple Champion du monde. "Je pense que c'était pareil l'an dernier. Vous savez, ce n'est pas comme si j'avais une voiture différente. Je crois que c'est l'essentiel. Nous avons tous les deux la même voiture et la même chance de courir, donc je n'ai jamais douté de ça l'an dernier. Je crois que Charles non plus. Je ne vois pas ça comme ça, je ne suis pas d'accord avec vous."

Propos recueillis par Roberto Chinchero  

partages
commentaires
Ferrari : Vettel est le "premier choix" pour 2021, pas Hamilton

Article précédent

Ferrari : Vettel est le "premier choix" pour 2021, pas Hamilton

Article suivant

Ferrari ne changera pas la philosophie de son aileron avant

Ferrari ne changera pas la philosophie de son aileron avant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel , Charles Leclerc
Équipes Ferrari
Auteur Basile Davoine
L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé Prime

L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé

Yuki Tsunoda impressionne pour sa première saison F1, comme il l'a fait durant ses brefs passages en F3 puis en F2. Motorsport.com a interrogé le principal intéressé et ceux qui l'ont entouré, afin de comprendre ce qui le rend si spécial...

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Formule 1
6 mai 2021
Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Formule 1
5 mai 2021
Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021